Société

Voici les conditions posées par les séparatistes pour une reprise effectif des cours en zone anglophone

Dans une sortie le 25 septembre 2020, les séparatistes anglophones ont posé un certain nombre de conditions pour une reprise effective des cours dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Zone anglophone (c) Droits réservés

La rentrée scolaire 2020-2021 pointe à l’horizon. Dans les régions anglophones du pays, la paix n’est toujours pas de mise. La république fantasmagorique d’Ambazonie a posé le 25 septembre dernier, plusieurs conditions qui doivent précédées la reprise des cours.

Selon elle, « aucune école gouvernementale ne rouvrirait à moins qu’elle ne change de nom en «écoles communautaires », «les écoles doivent respecter les jours de villes mortes» , «pas de chant de l’hymne national camerounais dans les écoles», « pas d’enseignement de l’histoire du français et du Cameroun français dans les écoles», «l’enseignement des langues maternelles doit être encouragé» et enfin, «toutes les écoles doivent prendre des mesures adéquates pour protéger les élèves et les enseignants du Covid 19 », ont signifié les sécésionnistes.

Dans la suite de leur communiqué, les séparatistes ont également menacé les parents qui oseraient envoyer leurs enfants dans les écoles gouvernementales, affirmant que tout parent qui le ferait serait responsable de tout ce qui arriverait à son enfant.

Rappelons que la rentrée scolaire est prévue pour le 5 octobre, soit dans 8 jours exactement.


Newsletter :

Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page