Voici les 10 pays les plus dangereux pour les femmes en 2018

61

La Fondation Thomson Reuters vient de dresser le classement des dix pays où il est le plus dangereux d’être une femme en 2018. Parmi ces derniers, beaucoup seront surpris de retrouver un pays auquel on ne pense pas de prime abord.

En 2018, naître femme constitue encore dans certains pays un handicap, voire même une tare qui peut mener à des violences allant parfois jusqu’à la mort. Une femme sur trois dans le monde sera victime au cours de sa vie d’un épisode de violence physique ou sexuelle. En 2011, la Fondation Thomson Reuters avait divulgué son classement des pays les plus dangereux pour les femmes. Au nombre cinq, se distinguaient alors l’Afghanistan, la République démocratique du Congo, le Pakistan, l’Inde et la Somalie.

Aujourd’hui, l’ONG vient de publier une nouvelle liste élargie au nombre de 10, des pays les plus dangereux pour les femmes parmi les 193 membres des Nations-Unies. Et à la 10ème place, figure un pays occidental, le seul du classement !

Le pays le plus dangereux est…

Afin d’établir ce classement, plus de 550 experts à travers le monde se sont penchés sur cinq points précis : les soins médicaux, les traditions culturelles, les discriminations, les violences ou harcèlement sexuel, les violences non sexuelles et enfin, le trafic d’êtres humains. Ainsi, ces derniers sont parvenus à établir que le pays le plus dangereux pour les femmes est actuellement l’Inde. En effet, celui-ci est tristement célèbre pour les nombreux viols collectifs et infantiles qui y prennent place mais également pour ses attaques à l’acide, l’esclavage sexuel des petites filles et les mariages forcés. La Fondation Thomson Reuters cite d’ailleurs des données terrifiantes du gouvernement indien. Ainsi, les crimes contre les femmes rapportés à la police ont augmenté de 83% entre 2007 et 2016. Par ailleurs, chaque heure, 4 plaintes pour viol est déposée auprès des forces de l’ordre.

En seconde et troisième position du classement, on retrouve l’Afghanistan et la Syrie. Malheureusement, les conflits auxquels sont confrontés les deux pays ont eu un terrible impact sur les droits de leurs habitantes. Ces dernières y sont victimes de violences et n’ont que très peu accès aux soins, ce qui engendre un important taux de mortalité, notamment durant les accouchements.

En 4ème et 5ème places trônent la Somalie et l’Arabie Saoudite où les femmes n’ont pour ainsi dire, aucun droit. Le Pakistan les suit de près en raison des crimes d’honneur dont ses habitantes sont les premières victimes. La République démocratique du Congo, le Yémen et le Nigeria clôturent ce triste classement, juste devant… Les États-Unis.

Mais comment expliquer la présence des États-Unis dans cette liste ? Les experts eux-mêmes ont été surpris de constater que le pays arrivait en troisième position en ce qui concerne les violences sexuelles. Selon la Fondation Thomson Reuters, cette 10ème place est sans doute due au fait que le questionnaire a été envoyé au moment même de la création du mouvement #MeToo et donc de la libération de la parole en ce qui concerne les affaires de viols et d’agressions sexuelles.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here