International

USA: voici l’héritier de Martin Luther King qui fait trembler les républicains

Aux États-Unis, le second tour des élections sénatoriales en Géorgie doit attribuer, mardi, deux sièges cruciaux. L’issue du scrutin pourrait faire basculer le contrôle du Sénat dans les mains des démocrates. Raphael Warnock, l’un des candidats du parti de Joe Biden, attire tous les regards. Ce pasteur pourrait devenir le premier sénateur noir de cet État réputé conservateur. Portrait.

La Géorgie est au cœur de toutes les attentions politiques cette semaine aux États-Unis. Le président sortant Donald Trump et le président élu Joe Biden convergent tous les deux, lundi 4 janvier, dans cet État pour soutenir leurs candidats à la veille d’une double élection sénatoriale décisive.

Deux mois après le scrutin présidentiel, deux sénateurs républicains sortants, David Perdue et Kelly Loeffler, doivent passer par un second tour face à leurs adversaires démocrates respectifs, Jon Ossoff et Raphael Warnock.

Avec 50 sièges contre 48 pour les démocrates et indépendants, le Parti républicain n’a besoin que d’un seul succès dans ces deux scrutins pour conserver sa majorité au Sénat. Il pourrait dès lors faire obstacle aux objectifs législatifs ambitieux du futur 46e président des États-Unis en matière de lutte contre la pandémie de coronavirus, de climat ou d’économie.

Mais si les démocrates prennent ces deux sièges, les deux camps seront à égalité parfaite et la future vice-présidente des États-Unis, Kamala Harris, détiendra la voix prédominante en vertu de son statut de présidente du Sénat. Joe Biden et son administration disposeraient ainsi de la majorité tant au Sénat qu’à la Chambre des représentants.

« Géorgie, mets tes chaussures et tiens-toi prête ! »

Raphael Warnock, qui affronte la républicaine Kelly Loeffler, a dès lundi appelé les électeurs à se déplacer pour l’ouverture du vote par anticipation. « Géorgie, mets tes chaussures et tiens-toi prête ! », a-t-il lancé sur Twitter.

Source : Camerounweb.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page