Actualités

Une décroissance estimée à 3% pour l’Afrique subsaharienne

Le Fond Monétaire International prévoit une baisse de 4,4% de la croissance en 2020, alors que l’économie mondiale lutte pour se remettre de la récession induite par la pandémie et connaît son pire effondrement depuis près d’un siècle.

Dans ce contexte, les pays émergents et en voie de développement s’en tirent un peu mieux que les pays avancés. C’est le cas des nations de l’Afrique subsaharienne impactés à hauteur de 3% cette année avec un retour à la croissance estimé à plus de 3% pour 2021.

« Nous avons assisté à une reprise au troisième trimestre qui a été très forte, mais qui a été partielle. __Elle a été très forte parce que le taux de croissance a été élevé, étant donné que nous sortions d’un trou très profond. Mais elle est partielle, parce que, bien sûr, l’activité n’a pas pu retrouver les niveaux qu’elle avait avant la pandémie« , explique Gian Maria Milesi-Ferretti , directeur adjoint du département de la recherche au FMI.

Selon cette projection, certains pays pourraient présenter une croissance positive : c’est le cas du Botswana, de la Côte d’Ivoire, de l’Ethiopie, du Ghana, de la Guinée ou encore du Kenya et de la Tanzanie. En revanche le Nigeria pourrait perdre 4 point sur sa croissance et l’Afrique du Sud enregistrer un recul de 8%.

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page