Société

Un policier reproche aux femmes de n’avoir pas adressé une demande aux autorités pour pleurer les enfants assassinés à Kumba

Le reproche a viré au scandale. Les femmes venues pleurer pour leurs enfants décédés le 24 octobre 2020 à Kumba suite à une attaque terroriste, se sont indignés face à un policier qui leur reprochait de n’avoir pas préalablement déposé une demande de manifestation auprès des autorités compétentes.

Manifestantes (c) Droits réservés

« Nous sommes d’abord venus vous adresser toutes nos condoléances. Et nous voulons profiter pour vous dire que, pour manifester comme vous avez fait là, il fallait préalablement faire une demande aux autorités », une volonté de puissance qui a amplifié l’émoi chez les manifestantes éplorées au centre-ville de Douala.

Lebledparle.com vous propose la vidéo  

Rappelons qu’à Douala, comme dans d’autres villes du Cameroun, les femmes vêtues de noir, se sont lamentées et ont dénoncé l’attaque perpétrée contre les enfants à Kumba. Une dizaine de femmes et filles ressortissantes de Kumba dans le Sud-Ouest ont manifesté le 26 octobre 2020 devant les services du gouverneur de la région du Littoral à Douala. Brandissant les photos des victimes, elles ont pleuré et exprimé leur indignation au gouverneur Samuel Dieudonné Ivaha Diboua.


Newsletter :

Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page