Actualités

Un homme meurt en tentant de sauver une fillette en train d’être tuée par le courant

Le destin a ceci de parfois cruel, qu’il réserve de terribles sorts à des personnes qui pourtant, posent des actes bons.

C’est donc une de ces terribles scènes qui s’est produite au quartier « Colalier », à Abobo. Mais quelle est donc cette histoire ?

En effet rapportent nos sources, il est seulement 5h du matin le lundi 15 avril 2019 et déjà, la petite Sita B. est réveillée. A peine âgée de 10 ans, elle se tape des corvées comme on le voit très souvent dans nos quartiers pauvres et populaires. Ici ce matin-là, elle fait de la lessive.

De ses petites mains, la môme très enthousiaste est en train de faire ce qu’elle peut, pour rendre propre la « tonne » d’habits avachis et des draps de lit marqués de tâches bien douteuses.

C’est sûr que ces draps auraient rendu témoignage, qu’on serait tombé à la renverse. Qu’est ce que ces draps-là n’auraient-ils pas vu ou subi ? De pauvres draps témoins de « batailles sexuelles » souvent épiques où tous les coups sont permis. « Quatre roues en l’air », « Tue moi », « accident de bouche », « Demi-poulet », « sur le côté ».. . Tout passe quoi… dans ces combats « jambes-en-l’airesques », sans qu’on n’accorde un seul brin d’égard aux préliminaires. On s’en fout ! Enfin…

La petite Sita ne sait rien de tout cela, qui fait tranquillement la lessive. Plus tard, elle termine. Va falloir à présent mettre à sécher les habits. A cet effet, un fil de fer dressé juste à côté entre deux poteaux eux aussi en fer, fait bien l’affaire.

Mais alors que de ses mains mouillées, la gamine pose le premier habit sur le séchoir, elle reçoit une violente décharge électrique dans le corps qui est en train de la secouer vigoureusement.

Voyant la terrible scène qui se déroule sous ses yeux, Souleymane Konaté un voisin, vole au secours de la mineure. Mais lui aussi, oubliant les moindres règles de prudence, il empoigne Sita par la main dans l’espoir de la dégager du fil de fer qui semblait retenir ses bras. Malheur. Lui aussi voit son corps de la tête aux pieds, foudroyé par une décharge électrique qui lui est fatale. Ainsi, la fillette électrocutée et le porteur de secours sont tués sur le coup.

C’est l’émoi dans le quartier, à l’annonce de la nouvelle du drame. En un rien de temps, une nombreuse foule s’amasse en cette aube-là, autour des deux corps. L’émotion est vive.

Saisis de la triste affaire, des agents de police arrivent sur les lieux et procèdent à un constat d’usage. Puis, les deux dépouilles sont enlevées.

Après quoi, les agents des forces de police ouvrent une enquête, pour savoir comment tout cela a-t-il pu arriver. Parce que l’on se pose vraiment des questions. Et une revient notamment. A savoir, comment ce fil de fer qui a toujours servi de séchoir ici, soit devenu ce jour-là, un conducteur de courant, avec les conséquences malheureuses que l’on sait ? Sans doute, un branchement électrique illicite aux yeux de nombre de personnes. Soit. Mais il serait mieux d’attendre les conclusions de l’enquête, pour être véritablement situé.

Source : Rumeurs d’Abidjan.net

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page