Société

Ulrich Talla Wamba : « Les éditions Akomba Mba éditent exclusivement à compte d’éditeur »

Le 28 octobre 2020, s’est déroulée à la librairie des peuples noirs à Yaoundé, la cérémonie de dédicace de l’ouvrage « Marinetta et sa petite serviette rose » ; un livre destiné aux enfants âgés de 6 ans et plus.

Image de la cérémonie de dédicace (c) Droits réservés

Paru dans la collection « Graines de lecture » aux éditions Akoma Mba, Marinetta et sa petite serviette rose est un livre illustré de 32 pages, conçu pour l’épanouissement des tout-petits. L’auteure, Jolie Ntah y relate l’histoire d’une petite fille du nom de Marinetta qui aime passer ses journées auprès de sa grand-mère, Mémé Mbamba Anna. Dans la maison, elle y retrouve ses meilleurs amis. Entre sa Mémé, sa nounou, et sa petite serviette rose, Marietta baigne dans un océan de bonheur.

Comprendre « Marinetta et sa petite serviette rose » au-delà du texte

L’ouvrage de Jolie Ntah se caractérise par le rapprochement des registres imbriqués qui peuvent dans une première approche, sembler hétéroclites. Pour défricher les pistes qui mènent à la compréhension de ce livre, le Pr Cécile Dolisane-Ebosse, critique littéraire et enseignante de littérature à l’université de Yaoundé I, s’est évertuée à expliquer les symboliques qui meublent son intrigue. Car, loin de vouloir nous perdre, elle a livré au public, par enchaînement logique, des méthodes pour circuler librement dans l’ouvrage, dans la littérature enfantine, voire dans la culture. Ces méthodes ne se font pas en cercles concentriques de compréhension bien ordonnés, mais dans une sorte de jeu qui considère, à parts égales, l’ordre et le désordre, la règle et le hasard. L’objectif étant probablement de permettre aux tout-petits de comprendre le monde qui les entoure, de lui donner un sens.

Le développement affectif contenu dans l’ouvrage chez l’enfant…

Le lecteur a généralement tendance à s’identifier aux personnages. C’est à partir de ce principe que le livre de Jolie Ntah se positionne comme un moyen privilégié pour soutenir un enfant dans la quête d’une solution à un problème personnel, que ce soit dans le cadre d’un déménagement, ou d’une séparation d’avec ses parents…

En parcourant ce livre, le jeune lecteur rencontrera un sentiment qu’il éprouve, mais qu’il n’avait pas nécessairement encore défini. « Marinetta et sa petite serviette rose » servira dans ce cas, à clarifier ses sentiments.

Pour avoir une vue d’ensemble pour ce qui est de ce projet éditorial, lebledparle.com s’est rapproché du Directeur général des Éditions Akoma Mba. Dans notre entretien, il est revenu sur la genèse de l’entreprise non sans s’exprimer sur Marinetta et sa petite serviette rose.

Monsieur Ulrich Talla Wamba, vous êtes le Directeur général des Éditions Akoma Mba. Parlez-nous de cette maison d’édition.

Les Éditons Akoma Mba sont une vieille maison d’édition de littérature de jeunesse. Elles existent depuis 25 ans. C’est un excellent grenier en matière de création littéraire… En Afrique noire, lorsqu’on parle de l’édition du livre pour enfants, on pense à Akoma Mba. Contrairement aux autres maisons d’édition, nous éditons exclusivement à compte d’éditeur.

En choisissant de travailler exclusivement sur la littérature enfantine, quelle est la principale cible visée ?

Notre objectif, c’est promouvoir les jeunes auteurs, promouvoir surtout les cultures nationales et de voir dans quelle mesure on peut construire le meilleur ensemble. Comme je l’ai indiqué plus haut, nous éditons à compte d’éditeur. C’est-à-dire, nous prenons le risque financier pour accompagner les auteurs, de la conception, jusqu’à la publication du livre.

Vous venez de mettre sur le marché, un nouveau produit. Parlez-nous-en…

Ce qui nous réunit ici ce jour, c’est « Marinetta et sa petite serviette rose » de l’auteure Jolie Ntah. En bref, dans ce livre, il s’agit d’une histoire très facile à lire, destinée aux enfants de 6 ans et plus, dont la finalité première est d’encourager la lecture dès le bas âge à travers les méthodes ludo-éducatives et enfin, donner le meilleur à l’enfant par le biais de l’illustration.

Comment comptez-vous atteindre votre cible ?

Pour atteindre le public, nous comptons organiser des rencontres, faire des descentes dans les établissements scolaires à travers notre Caravane du livre d’images. La caravane est permanente. Elle a débuté en mars 2020. Avec la survenue de la crise du coronavirus, elle a été ralentie. Elle va reprendre très bientôt. Nous serons aussi présents à Ya-Fé cette année juste pour être davantage proche de la cible et susciter le goût de la lecture.

Newsletter :

Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page