Société

Taxes sur les téléphones : Paul Zambo, un incompétent au parcours professionnel intraçable ?

Invité sur les ondes de l’office public de radiodiffusion (Crtv) pour s’expliquer sur la solution informatique mise en place pour gérer la plateforme de paiement des taxes sur les téléphones portables et tablettes qui devrait en principe, entrer en vigueur le 15 octobre 2020, Paul Zambo n’a pas été claire. Des difficultés à la fois linguistiques et techniques n’ont pas permis au mandataire du ministère des Finances d’apporter des informations nécessaires sur l’initiative gouvernementale dont il est la plaque tournante.

Paul Zambo (c) Droits réservés

Paul Zambo, président national de la formation politique dénommée Mouvement pour le Développement intégral de la République (MDIR), sur Scène de Presse dimanche 11 octobre 2020 a éprouvé d’énormes difficultés à expliquer le système qu’il dit avoir mis en place pour le prélèvement des taxes sur les téléphones portables et tablettes. Dans ce court extrait que nous vous proposons en dessous, celui qu’on présente comme Chief Executive Officer de Fly Global UK Limited en Grande-Bretagne a affiché de la gêne à exposer sur son œuvre.

Appel d’offres ou gré à gré ?

Avec beaucoup d’effort, Paul Zambo a néanmoins tenté d’expliquer le mode de passation du marché. À en croire ce dernier sur Scène de presse, il y a quelques années, lors du lancement d’un programme d’encadrement des jeunes start-ups du Cameroun par le ministère des Postes et Télécommunications dans le cadre du programme « Cameroun numérique 2020 », ils ont présenté leurs capacités et leurs projets, dont celui sur la collecte des taxes. « Et nous avons été retenus pour continuer à développer ce projet avec l’État », précise-t-il en indiquant qu’il n’y a pas eu un appel d’offres.

Outre cette intervention presque manquée sur les antennes de la télévision publique nationale, d’autres zones d’ombres restent à éclairer autour de Paul Zambo, PDG de Artificial Intelligent Technology Cameroon (Arintch).

La visibilité peu visible de Arintch 

La société d’après son président directeur général, a d’autres compétences, mais ne dispose pas encore de site web où l’on peut voir et apprendre davantage sur ses services. Une raison qui démontre à suffire, le flou qui existe autour de ce contrat entre l’État, et cette société numérique qui ne dispose d’aucune plateforme web, et dont le siège social se trouve dans la mallette de son promoteur.  

Parcours professionnel énigmatique  

Après plusieurs recherches et multiples sollicitations médiatiques pour savoir un peu plus sur l’identité professionnelle ce « cet expert », l’exercice s’est avéré irrésolvable. Curieux, lebledparle.com a emprunté d’autres démarches pour tracer la tangente de cette équation. Un tour sur sa page sur le réseau social LinkedIn nous a permis de comprendre qu’il est depuis janvier 2014 CEO chez Fly Global UK Limited en Grande-Bretagne. En juin 2006, il est président d’un parti politique, le Mouvement pour le développement intégral de la république (Mdir).

Questionné sur son identité sur la CRTV, il a affirmé être « un inventeur », ayant obtenu son premier brevet d’invention à l’âge de 21 ans. « J’ai été président de l’association nationale des inventeurs du Cameroun pendant 10 ans. J’ai été pêché au Cameroun par la BBC pour aller continuer mes inventions en Grande-Bretagne. Donc, j’ai travaillé toute ma vie dans l’innovation technologique et technique », a-t-il soutenu.

Toutefois, signalons que ces informations ne sont vérifiables nulle part. d’où de nombreuses questions sur la passation de ce marché controversé qui devra lui permettre de gagner 1,65 % par téléphone sur les 33 % prélevé, selon la décision conjointe MINFI-MINPOSTEL fixant la valeur imposable du téléphone, la rémunération des parties prenantes de la Plateforme pour les services d’accès, d’exploitation et de maintenance de ladite plateforme.


Newsletter :

Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page