Actualités

Son mari prend une deuxième femme, cette mère de 26 ans tue ses deux enfants avec une machette

Une affaire macabre défraie la chronique ces dernières heures. Une mère de famille a tué ses 2 enfants avec une machette dans l’Etat de Kano au Nigeria.

La nommée Hauwa Aminu, 26 ans, a été arrêtée ce 04 octobre, par les forces de l’ordre après avoir commis l’impensable. En effet, le 03 octobre, aux environs de 11h30, elle aurait dégainé une machette sur ses deux enfants, Irfan (6ans) et Zuhura (3ans) Ibrahim ainsi que sur sa nièce Aisha Sadiq (10ans). Elle a alors attaqué les trois enfants avec une violence inouïe avant de s’enfuir après leur avoir infligé de nombreuses blessures. Ses deux enfants biologiques ont finalement succombé aux blessures infligées tandis que sa nièce a au moins pu être sauvée.

Cette mère de 26 ans tue ses deux enfants avec une machette

Hauwa a commis ce crime pendant que son mari vivait dans une autre maison avec sa co-épouse. Et selon les révélations des médias nigérians, l’oncle de la famille a confirmé qu’elle vivait dans la jalousie. En effet, envie et jalousie ont gagné son cœur depuis que son mari Aminu a épousé une autre. Sentiments qui l’auraient poussée à commettre cet acte odieux.


Le porte-parole des forces de l’ordre, Abdullahi Haruna, a confirmé l’information dans un communiqué rendu public ce 04 octobre.

Il précise qu’après le forfait de la jeune femme, « une équipe de détectives s’est immédiatement précipitée sur les lieux et a emmené les victimes à l’hôpital spécialisé Murtala Mohammed Kano où un médecin a confirmé la mort des deux enfants, alors que ladite Aisha Sadiq a été transférée à l’hôpital universitaire Aminu Kano, afin d’être soignée »

« La suspecte a été arrêtée le même jour vers 22 h 50, précise-t-il.

« Lors d’enquêtes préliminaires, elle a avoué s’être enfermée dans sa maison avec les enfants, avoir utilisé une machette et de l’aluminium et attaqué les trois enfants sans défense, causant des blessures graves sur différentes parties de leur corps. L’intervention rapide de la police a sauvé Aisha qui a pu raconter l’histoire horrible.

Source : AfriqueFemme.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page