Sport

Son excellence monsieur Paul Biya, notre Président, nous a écouté – Samuel Eto’o

Annoncée depuis le week-end, la visite de la légende vivante du ballon rond à Ebolowa, a drainé une foule compacte de fans et de supporters ce lundi, 08 février 2021 à l’esplanade des services du gouverneur de la région du Sud.

Acceulli à sa descente de voiture par Céline Eko, la 3ème vice-présidente de la Fécafoot, Samuel Eto’o est arrivé à Ebolowa pour toucher du doigt les réalités de notre football local. Une visite de travail qui connaîtra 03 escales.

La 1ère, les civilités au gouverneur de région et la séance de travail dans la salle de conférences des services du gouverneur avec les dirigeants et les encadreurs du football amateur et professionnel, l’annoblissement par les gardiens de la tradition en « Mba mônn Eguelezek » ou « le fils aimé et adorable qui fait briller et resplendir » avec au commande sa majesté René Désiré Effa et enfin la visite du stade de Nko’ovos en décrépitude.

Invité sous la houlette de la Ligue Régionale du Football du Sud (Lfs), le triple ballon d’or affirme en effet : « Ma venue elle est vraiment simple. Il y’a quelques années ont se plaignait qu’on avait pas d’infrastructures, son excellence monsieur Paul Biya notre président nous a permis d’avoir ces infrastructures mais aujourd’hui il y’a beaucoup d’opinions. J’ai pris sur moi de dire je vais voyager, je vais consulter, comprendre qu’est-ce ce qui ne marche pas sans regarder tel camp ou tel camp », avant de chuter : « Le plus important pour moi, c’est d’amener tout le monde autour d’une même table pour le bonheur de notre football ».

Le pichichi serait-il candidat à la prochaine élection de la présidence à la Fécafoot, qu’augure réellement sa visite éclair à Ebolowa. Aucune interview au passage pour l’arracher quelques aveux.

Toutefois, on prend note de se qu’il de positionne comme un facilitateur et pourquoi pas un catalyseur de notre football. Seule demeure l’épineuse question de savoir s’il fera l’unanimité du fait de nombreuses guéguerres dans lesquelles le football du pays de Roger Milla se trouve aujourd’hui empêtrées.

Submergé par l’immense foule présente et les moto-taximens, c’est précipitamment que le goaleador a pris congé pour le chemin retour de Yaoundé.

Source : Camerounweb.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page