Société

Serge Espoir Matomba recadre Nourane Foster et apporte un soutien de poids à la CRTV

Le premier secrétaire national du Purs, Serge Espoir Matomba a réagi à la récente sortie de la députée du PCRN, Nourane Foster dans laquelle elle décriait le caractère vétuste des programmes de la télévision publique nationale, qui « n’intéressent plus personne ». Le candidat à l’élection présidentielle du 7 octobre 2018 estime que les propos de l’élue de la nation sont « irresponsables ».

Nourane Foster et Serge Espoir Matomba

Dans une publication abondement partagée dans les réseau sociaux, Serge Espoir Matomba estime que « lorsqu’on est représentante d’un parti politique qui se dit réformiste et surtout proposant, il faut savoir tenir et maintenir la ligne républicaine ». De ce fait, au lieu de critiquer, elle aurait plutôt « déposé des propositions de loi sur une plus qu’obligatoire réforme du secteur des médias. Et principalement la chaîne publique nationale ».

Lebledparle.com vous livre la motion de soutien de Serge Espoir Matomba

DÉPUTÉE OU LOLITA ?

Élu au sein de l’assemblée nationale, le député participe à la fois à l’élaboration du travail législatif ainsi qu’au contrôle de l’action du gouvernement.

Ce qui nous emmène à dire qu’être députée de la nation c’est aussi déposer des propositions de loi sur une plus qu’obligatoire réforme du secteur des médias. Et principalement la chaîne publique nationale.

 Et lorsqu’avant d’être élue de la nation, l’on est d’abord représentante d’un parti politique qui se dit réformiste et surtout proposant, il faut savoir tenir et maintenir la ligne républicaine.

En attendant, que cette députée de la nation qui s’acharne sur la CRTV, défende les intérêts des administrés de la circonscription sur le plan national, Le Purs signe une motion de censure à sa place.

Par ma voix, il adresse sa reconnaissance fraternelle à toutes les équipes de la CRTV qui sont à l’œuvre au quotidien, malgré des conditions de travail pas toujours « honorables », pour nous divertir. Et garantir à chacun de nos concitoyens un droit cher en démocratie : celui d’être informé où qu’il se trouve sur l’étendue du territoire national.

Nous leur témoignons aussi notre profonde gratitude pour l’accompagnement et le soutien scolaire dont ont pu bénéficier nos enfants pendant l’oppressante période de confinement imposé par la pandémie.

Bien entendu, nous sommes conscients de ce que tout le secteur des médias nécessite d’être réformé.  Mais quand on est député, on ne tourne pas en dérision.  On travaille…


Newsletter :

Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page