Sénégal : Les suspicions de Sonko : «Macky Sall veut créer le chaos pour, au soir de l’élection, se déclarer vainqueur et militariser le pays»

99

Maky  Sall n’a nullement envie d’une élection propre et transparente. C’est la conviction du leader du Pastef Ousmane Sonko interrogé jeudi par SeneNews, en marge de la conférence de presse du Front nationale de résistance.

«Tout est fait pour qu’on ait des élections chaotiques comme lors des législatives »,  a soutenu le député et ancien inspecteur des impôts et domaines. D’après lui le président Macky  Sall  est conscient qu’avec «des élections libres, transparentes et démocratiques,  il se peut qu’il ne soit pas  au deuxième tour ». Et partant de cette crainte, le président candidat à sa propre succession «veut créer le chaos pour au soir de l’élection  se déclarer  vainqueur et militariser le pays », accuse Ousmane Sonko,  face à la caméra de SeneNews.

Ce jeudi, l’opposition, des syndicalistes et quelques personnalités regroupés au sein du Front pour la résistance nationale a tenu un une conférence de presse jeudi pour confirmer sa volonté de tenir une grande mobilisation  vendredi 13 juillet à Dakar à partir de 15 heures.

C’est en marge de cette conférence de presse, Ousmane Sonko, le leader du Pastef, s’est  prêté à nos questions.  Il explique la stratégie de l’opposition pour arriver au bout de Macky Sall en  2019. Selon le parlementaire, il faut au moins 5 candidatures fortes, crédibles de l’opposition qui fassent le plein de voix au tour pour forcer le candidat Macky Sall second tour ou même l’éliminer carrément dès le premier tour. « Ce n’est pas impossible », avance Sonko. Ainsi, dans l’option du premier scénario, toute l’opposition fera un report de voix en faveur du candidat de l’opposition arrivé en tête au premier tour.

Noël SAMBOU

Source : SeneNews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here