Actualités

Sahel : deux millions de déplacés internes, un triste record

Deux millions de personnes ont été déplacés à l’intérieur de leur propre pays dans la région du Sahel. Le nombre de déplacés internes, qui était de 490 000 en 2019, a quadruplé en deux ans, selon un communiqué du Haut-Commissariat pour les Réfugiés (HCR).

L’organisation onusienne pointe du doigt des violences djihadistes, notamment au Niger et au Burkina Faso. Depuis le début de l’année, une série d’attaques dans le nord du pays ont fait fuir plus de 11 000 burkinabés, pour la plupart des femmes et des enfants. Ces déplacés dorment en plein air, en manque d’urgence de soins de santé et d’installations sanitaires. Le Sahel accueille également plus de 850 000 réfugiés, principalement originaires du Mali.

Attaques djihadistes, gangs criminels, affrontements communautaires, le Sahel est pris dans une spirale de violences qui ont fait des milliers de morts depuis 2012. Les besoins de la population augmentent dans cette région en proie à de nombreux conflits armés, à l’insécurité alimentaire et aux changements climatiques. La pandémie de coronavirus ne pourrait qu’empirer la situation.

Le HCR appelle la communauté internationale à redoubler son soutien envers la région. L’agence demande aux États de lutter contre les causes de ces déplacements forcés, stimuler le développement stratégique et renforcer les institutions, telles que les écoles et les hôpitaux.

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page