Actualités

Royaume-Uni : une Congolaise à la tête d’une Université

Au Royaume-Uni, où elle est installée avec sa famille, la Congolaise, Debora Kayembe est devenue la première rectrice noire de l’université d’Edimbourg en Écosse. Plus de 16 ans après avoir fui son pays la République démocratique du Congo, l’avocate de 45 ans, se voit propulser à la tête de cette académie, alors que rien ne la prédestinait à un tel poste.

 »Il y a eu comme une vague de réactions de toutes parts, les gens n’en revenaient pas il y a un sentiment de fierté nationale, ils attendent la cérémonie inaugurale cet été pour venir en Écosse voir ça de leurs propres yeux, ce sera vraiment l’événement de l’été » souligne-t-elle.

Debora Kayembe n’a pas remis les pieds en RDC, elle se dit recherchée par un groupe armé qu’elle a contribué à démasquer. La militante politique s’est spécialisée dans les dossiers de droits humains. Sa priorité après sa prise de fonction le 1er mars sera dit-elle de s’assurer que l’université attire les esprits les plus brillants en Écosse pour l’aider à se remettre après le coronavirus. La pandémie a eu pour vertu d’ouvrir les possibilités d’enseignement à distance, une opportunité pour l’Afrique, selon Debora Kayembe.

« Je veux m’assurer qu’avec ce Covid-19 qui a changé notre mode de vie, l’université soit à la pointe pour façonner le futur, parce qu’il y a beaucoup de choses qui vont changer. J’espère donc que l’université changera pour rassembler les esprits les plus brillants d’Écosse et réfléchir à la façon dont nous pouvons façonner l’avenir et survivre à ce Covid. « 

Grâce à son poste de rectrice Debora Kayembe espère promouvoir un meilleur enseignement pour le continent. La pandémie a eu pour vertu d’ouvrir les possibilités d’enseignement à distance, une opportunité pour l’Afrique, selon elle.

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page