Politique

Roméo Dika saisit un cabinet d’avocats français pour réclamer ses 90 millions à Paul Biya

L’artiste musicien camerounais l’a annoncé le lundi 7 septembre 2020, dans un tweet. Il est question pour lui de revendiquer la somme de 90 millions que lui doit son désormais ancien parti politique, le RDPC depuis la campagne de la présidentielle de 2004.

Roméo Dika (c) Droits réservés

Roméo Dika, après avoir adressé sa lettre de démission au président national du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), a indiqué avoir entrepris une démarche juridique pour rentrer dans ses fonds bloqués depuis 16 ans.  

« J’informe l’opinion que je viens de donner mandat à un cabinet d’avocats français pour percevoir pour mon compte 90 millions plus 16 ans d’intérêt et le préjudice moral. Soit le président de dédouane en disant que ce n’est plus lui qui dirigeait le pays et le parti soit il payera », a twitté Roméo Dika en date du 7 septembre 2020.

En désaccord avec sa formation politique depuis quelques temps, il a officiellement quitté le navire, et l’a annoncé dans une lettre le mardi 8 septembre 2020, adressée au président national du RDPC, Paul Biya.

« J’ai l’honneur par la présente de vous adresser ma démission du RDPC, et je fais cadeaux à votre parti des 90 000 000 FCFA qui me sont dus depuis 16 ans, mais dieu rétribuera chacun en fonction de ses actes », pouvait-on lire dans sa correspondance.

Moins de 48 heures après avoir annoncé qu’il faisait table rase sur la facture non-réglée d’une ardoise de 90 millions de FCFA, ainsi que 16 années d’intérêts résultant du préjudice moral subi, l’ancien militant du RDPC a informé à nouveau l’opinion publique nationale de ce qu’il a fait recours à un cabinet d’avocat français les mêmes causes.


Newsletter :

Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page