Actualités

RDC : 60 ans de la mort de Patrice Lumumba

Il y 60 ans, le héros de l’indépendance de la République Démocratique du Congo a été assassiné, abattu par des séparatistes et des mercenaires belges.

La statue d’argile rouge représentant Patrice Lumumba se dresse au milieu d’une savane parsemée d’arbres, tout proche du site de Shilatembo. C’est ici, il y 60 ans tout juste, que le héros de l’indépendance de la République Démocratique du Congo a été assassiné, abattu le 17 janvier 1961 dans la la province du sud-est du Katanga par des séparatistes katangais et des mercenaires belges.

« Jusqu’à présent, les gens l’ont présenté comme si c’étaient les Congolais qui avaient tué leur frère congolais. Pour être précis, on disait que c’était les gens du Katanga qui avaient tué leur frère congolais. Mais la vérité est finalement sortie des archives : les Belges ont planifié la mort de Lumumba et l’ont fait exécuter », explique l’historien, Guillaume Nkongolo.

Il a dénoncé le colonialisme

Son fils aîné, François Lumumba, a fui en Egypte et en Hongrie après sa mort. Il attend toujours que la RDC élève enfin son père au rang de héros national :« pour le Congo, il est un symbole d’unité nationale. Il en a jeté les bases. Et il est aussi le héros de l’indépendance. »

Patrice Lumumba est surtout l’un des premiers qui a osé défier les puissances occidentales. Dès le premier jour de l’indépendance, le 30 juin 1960, il n’a pas épargné la Belgique et a dénoncé publiquement toutes les années de colonialisme. La roi de Belgique Baudoin ne lui a jamais pardonné et pour s’en débarrasser, a trouvé un allié de choix avec un jeune chef d’état-major de l’armée nommé Joseph-Désiré Mobutu.

Un hommage en juin 2021

« Nous sommes dans un terrain d’entente où ils ne veulent pas vraiment s’excuser, ne veulent pas vraiment que les choses avancent, parce que s’excuser mène à l’étape suivante : payer des réparations. Des réparations symboliques, des travaux commémoratifs, mais aussi des réparations monétaires. Il faut donner de l’argent. Et personne ne veut donner de l’argent », avance Mireille-Tsheushi Robert, écrivaine et militante

Un hommage sera tout de même rendu à Patrice Lumumba lors des célébrations de l’anniversaire de l’indépendance, le 30 juin prochain.

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page