Actualités

Promotion du genre: YELENBA-Women In Action fait de l`autonomisation des femmes et la sensibilisation des jeunes filles en Côte d`Ivoire son cheval de bataille

YELENBA-Women In Action, une organisation féminine créée en avril 2018 et composée de femmes battantes et dynamiques, s’est officiellement révélée ce dimanche 31 mars 2019 dans l’executive lounge, salle VIP de Weblogy Group, sis à Cocody Ambassade.

YELENBA-Women In Action, en marge de cette commémoration de la journée internationale des droits de la femme célébrée chaque 8 mars, a tenu à mettre en avant l’organisation et surtout à présenter les femmes qui sont le fer de lance et le cœur de cette ONG. Objectif de cette première édition, créer un instant de partage d’idées, d’expériences, des témoignages pour davantage galvaniser les autres à se joindre à la cause.

Mme Aïssata Sidibé N’DIA, présidente de YELENBA-Women In Action, la main sur le coeur a tenu à exprimer son profond respect, sa gratitude et sa reconnaissance à toute l’assemblée pour avoir répondu à cette invitation. Elle a fait l’historique de l’organisation non sans insister sur son caractère social et humanitaire.  »YELENBA-Women In Action est née d’une volonté de servir et de mettre nos expériences communes au service des autres, mais aussi d’une réalisation des difficultés auxquelles sont confrontées les femmes et les filles quotidiennement. Je parle des violences basées sur le genre, les pressions socioculturelles, et les insuffisances en matière de qualité de l’éducation…’’, a-t-elle soutenu.


Mme Aïssata Sidibé N’DIA a singulièrement insisté sur la bonne volonté et le grand coeur de ces vaillantes dames qui ont décidé à l’unisson d’assister les femmes et les jeunes femmes d’ici et d’ailleurs afin qu’elles puissent se prendre en charge. Ces femmes de  »YELENBA-Women In Action, des femmes savantes et responsables, des élites et décideurs, sont des voix qui comptent dans tous les secteurs d’activités et la sphère politique. Elles sont des épouses et mères de famille, des femmes dynamiques, actives et engagées, qui viennent de tous horizons. Elles sont chefs d’entreprise, elles travaillent dans la communication, dans la banque, dans l’administration publique et sont journalistes, médecins, avocates et juristes.

La présidente de YELENBA-Women In Action a, dans la foulée, présenté sous des ovations nourries son équipe et les membres de l’association. Il s’agit notamment de Mesdames Efua Johnson Missainhoun, vice-présidente, Christel Yapobi Tanoh, Aissa Cheiffou N’dabian, Oumou Kone, Sanata Bakayoko, Malika Kamara, Yah Mariama Koné, Sandra Gomez-Effi, Julie Leblanc, Gladys Anoh, Sarata Koné, Thiam, Karitia De Medeiros, Mada Desyree Porquet-Fouqueray, Mireille Vosglozin, Anaïs Diarra Diaby…

Toutes ces femmes se sont engagées durablement et concrètement pour contribuer à l’autonomisation des femmes et la sensibilisation des jeunes filles. Pour donner plus de poigne à cette mission aux élans sociaux et humanitaires, YELENBA-Women In Action souhaite bien mener ses actions en ne négligeant aucun aspect. Mais avant tout, elle veut éclairer la lanterne des bénéficiaires et guider leurs pas vers l’utilisation efficiente et objective des assistances.

Et c’est autour de  »autonomisation des femmes: comment équilibrer vie professionnelle et vie personnelle? », thème du panel du jour, que des voix se sont levées pour instruire l’auditoire sur certains aspects de la vie socio-professionnelle. Ce fut l’opportunité pour Mesdames Aissa Cheiffou N’dabian, Gladys Anoh et Christel Yapobi Tanoh, membres de l’ONG, de partager avec envie et ferveur leurs expériences pour servir d’exemples aux autres qui se battent encore ou qui ont l’idée d’abdiquer. Des témoignages édifiants et forts à propos qui ont émerveillé plus d’un.

Mme Malika Kamara, avec humour et maestria et en véritable maîtresse de cérémonie, a tenu en haleine l’executive lounge qui avait de la qualité ce jour-là. Membre fondatrice de l’organisation et animatrice du jour, elle a su mettre les petits plats dans les grands pour faire de cette rencontre solennelle une réussite.

Madame Aissata N’DIA, dans son adresse, s’est appesantie sur les projets phares sur lesquels l’organisation travaille actuellement sur toute l’étendue du territoire ivoirien. Déclinant le programme annuel sous plusieurs axes, elle a mis en avant plan les actions sociales.
● Women wake up, signifiant femmes levez-vous. se tiendra en Mai 2019 dans le village d’Adoumangan à Jacqueville. Ce programme se tiendra sous l’initiative des anciens boursiers ivoiriens des programmes américains en partenariat avec l’Organisation YELENBA-WOMEN In Action et avec l’appui financier de l’ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire.
● Projet d’aide à l’insertion professionnelle pour les étudiantes de la Licence Professionnelle de Banque. C’est l’une des formations professionnelles de l’Unité de Formation et de Recherche en Sciences Economiques et de Gestion de l’Université Félix Houphouët Boigny .
● Projet de finition d’une école maternelle à Adoumangan et d’organisation de cours d’alphabétisation du soir pour les femmes adultes. Ce projet permettra aux jeunes femmes de ce village de vaquer à leurs activités, et autres petits commerces. L’organisation de ces cours d’alphabétisation du soir pour les femmes adultes leur permettra de savoir lire et écrire en se mettant à l’abri des indiscrétions.
Ce sont essentiellement les premiers éléments du programme d’action. En plus des actions sociales, YELENBA-Women In Action mène également en amont des actions diverses, Coaching et mentoring, l’Accompagnement pour l’autonomisation de la femme et la Sensibilisation des jeunes filles, pour consolider les acquis et pérenniser les actes.

Mme Sarata Koné-Thiam, Directrice générale de la Banque panafricaine United Bank for Africa (UBA–CI) et Mme Karitia De Medeiros, Directrice de cabinet adjointe du ministre de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, marraines et membres d’honneur de l’événement, ont emboîté le pas à la présidente en donnant à la cérémonie un cachet spécial. Dans leurs propos, elles ont exhorté l’ensemble des femmes présente à surtout encourager les enfants à l’effort permanent et au travail bien fait. Elle ont mis l’accent sur plus d’indulgence envers le personnelle maison, au partage et à la solidarité, à plus de gratitude et de reconnaissance. Mais surtout de toutes ces personnes qui nous entourent…

Mme Aïssata N’DIA, présidente de Yelenba a clos la cérémonie en remerciant toutes ces présences de qualités pour avoir honoré de leur présence effective ce moment d’échanges. Ces remerciements sont relatifs à leurs contributions très enrichissantes qui ont édifiées les participants.

Il est important de préciser que l’Ong YELENBA-Women In Action, au cours des fêtes de fin d’année 2018, a cadeauté les enfants de Adoumangan, village situé à quelques encablures de Jacqueville.

L’ONU a, rappelons-le il y a 42 ans maintenant, institué cette journée commémorative, qui célèbre le droit des femmes. A ce titre, elles sont honorées dans bien de pays du monde et un bilan avancé en matière de reconnaissance des droits qui leur sont accordés est objectivement dressé. 

Source : AfriqueFemme.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page