Actualités

Pourparlers entre les factions militaires libyennes

Les discussions vont bon train entre les factions rivales de Libye.

Ce lundi, des délégations militaires du Gouvernement d’unité national (GNA) et du camp du maréchal Khalifa Haftar ont entamé des pourparlers sur l’application du cessez-le-feu signé le 23 octobre dernier.

Une lueur d’espoir pour ce pays en crise depuis la chute de Mouammar Khadafi en 2011.

« J’espère que les résultats de cette réunion seront positifs. Les Libyens sont fatigués des guerres et des conflits, car malheureusement c’est l’histoire de leur vie quotidienne. Nous espérons que ce sera de bonne augure pour la formation d’un gouvernement unifié », déclare l’activiste Abdullah Masoud Mousi.

Un Forum du dialogue politique se tiendra en Tunisie à partir 9 novembre, avec des personnalités libyennes de tous bords.

Cessez-le-feu permanent

Ces pourparlers de Ghadamès interviennent après des réunions à Genève ayant débouché sur la signature, le 23 octobre, sous l’égide de l’ONU, d’un accord de cessez-le-feu permanent avec « effet immédiat ».

« Beaucoup de progrès ont été réalisés aujourd’hui » au premier jour des pourparlers, s’est félicitée la cheffe par intérim de la Mission d’appui des Nations unies en Libye (Manul), Stephanie Williams, qui chapeaute la rencontre.

« Le courage et la détermination (…) de ces officiers sont ce dont votre classe politique a besoin », a-t-elle lancé en conférence de presse. « Il ne s’agit plus du comité 5+5 maintenant, on peut désormais parler d’un +comité des dix+ ».

« Les officiers ont assumé leurs responsabilités. Nous verrons si les participants au dialogue politique à Tunis (…) feront preuve du même niveau de patriotisme, de détermination et de courage », a-t-elle ajouté.

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page