Société

Portrait : Qui est Me Charles Tchakounté Patié, défunt Bâtonnier du barreau du Cameroun

Après avoir passé 10 jours d’hospitalisation sur le territoire camerounais, jugeant la situation critique, sa famille va le transférer d’urgence en France au Havre, où il va finalement décéder le dimanche 4 octobre 2020, a appris Lebledparle.com.

Me Tchakounté Patié Charles – DR

Le juriste a définitivement rangé sa toge après avoir passé 28 ans au barreau du Cameroun. Il laisse ainsi un grand vide au sein de sa famille nucléaire et professionnelle. « J’ai la profonde douleur de vous annoncer le décès ce jour 4 octobre, de monsieur le bâtonnier des avocats au barreau du Cameroun des suites de maladie », confirmait son confrère Me Claire Atangana Bikouna, doyenne du conseil de l’ordre sur sa page Facebook.

Agé de 57 ans Charles Tchakounté Patie avait été désigné par ses pairs comme nouveau bâtonnier de l’ordre des avocats du Cameroun le dimanche 25 novembre 2018, au terme d’une assemblée général extraordinaire à Douala.

ODE À MON BÂTONNIER La vie a toujours pris le dessus sur la mort. Le Bâtonnier Charles Tchakoute Patié,…

Publiée par Christian Bomo Ntimbane sur Dimanche 4 octobre 2020

Natif du département du Ndé, dans la région de l’Ouest Cameroun, ce dernier avait succédé à Jackson Ngnie Kamga qui l’avait battu dans la course au bâtonnat en 2015. L’intrépide avocat avait été élu par 650 voix contre 421. C’est le 16 janvier 1992 que Me Charles Tchakounté Patie s’inscrit au grand tableau des avocats au barreau du Cameroun. Il était un éminent avocat spécialisé dans le contentieux des affaires, il était également membre du conseil de l’ordre des avocats au barreau du Cameroun, l’organe délibérant et disciplinaire du barreau. Il était aussi arbitre à la cour commune de justice et d’arbitrage (CCJA) de l’OHADA (Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des Affaires) et arbitre au centre permanent d’arbitrage et Médiation (CPAM) du centre africain pour le Droit et le Développement (CADEV), une organisation associative d’envergure panafricaine spécialisée dans le plaidoyer pour la prise en compte du droit comme instrument de développement économique et social des Etats. C’est donc une véritable perte pour la justice Camerounaise.

C’est le premier bâtonnier en fonction à rendre l’âme depuis l’existence du Barreau du Cameroun. Son mandat devait s’achever en décembre prochain. Il s’en va rejoindre ainsi les Bâtonnier Me Bernard Muna et Me Francis Sama qui l’ont précédé quelques mois avant.


Newsletter :

Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page