Actualités

Paul Rusesabagina privé de ses avocats lors de l’ouverture de son procès

L’opposant politique, arrêté durant le mois d’août dernier, est accusé de terrorisme et d’autres crimes graves. Il s’est présenté devant le tribunal de Kigali sans ses avocats.

Paul Rusesabagina, dont les actions pendant le génocide ont inspiré le film « Hotel Rwanda », doit faire face depuis lundi à la justice de son pays. Un procès qui s’est ouvert sans ses représentants officiels.

« Nous espérons pouvoir nous y rendre le 18 (de septembre), a expliqué son avocat, Vincent Lurquin. M_ais, vous savez, pour aller au Rwanda, il y a beaucoup de procédures, surtout pour les visas. Nous espérons donc que le gouvernement rwandais acceptera que nous ayons des visas afin de pouvoir défendre M. Rusesabagina là-bas. Mais je dois vous dire que les pourparlers entre les autorités belges et rwandaises sur ce front ne progressent pas beaucoup. »_

Ses avocats rejettent les accusations de terrorisme et s’insurgent contre le traitement réservé à leur client : « Les conditions de sa détention sont très dures pour lui et pour sa santé. Mais à part cela, il ne peut parler de rien d’autre car il n’est jamais seul, même lorsqu’il parle avec sa famille au téléphone » a poursuivi maître Lurquin.

Ses proches assurent que les accusations ne sont motivées que par ses positions politiques. Selon eux, Paul Rusesabagina aurait même été kidnappé par les autorités alors qu’il se trouvait à à Dubaï avant d’être ramené de force au Rwanda.

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page