Ouganda : Les femmes exigent de leurs maris un paiement en échange de rapports sexuels

221
Au moins, 31 000 femmes en Ouganda ne sont plus prêtes à avoir des rapports sexuels avec leurs époux sans argent.

Ces dernières insistent sur le fait que si les hommes ne veulent pas prendre leurs responsabilités, ils devraient payer pour avoir des relations sexuelles avec elles.

Elles ont pris cette initiative après avoir remarqué que les hommes dépensent une grande partie de leurs revenues sur l’alcool plutôt que sur leurs femmes et leurs proches.

Selon le quotidien ougandais, The New Vision, ce qui a commencé avec des cas isolés dans la capitale du pays, Kampala, est devenu un phénomène national.

Le même journal rapporte qu’en 2015, 150 femmes avaient exigé un paiement de leurs maris pour avoir des rapports sexuels.

Ruth Nalugwa, secrétaire de Mothers Union, une organisation anglicane présente en Ouganda depuis plus d’un siècle, en a confirmé les faits. Plusieurs organisations féminines et de défense des droits en Ouganda soutiennent ce mouvement.

« Si les hommes sont irresponsables et que c’est la seule façon pour leurs femmes de leur prendre de l’argent pour gérer le foyer, laissez-les faire », explique Tina Musuya, une militante des droits des femmes et directrice exécutive du Centre de prévention de la violence domestique (CEDOVIP).

Cependant, les organisations religieuses et le gouvernement s’oppose à ce mouvement jugé « injuste » et « absurde ».

« Avoir les rapports sexuels avec sa femme est un droit pour les hommes », a déclaré le révérend père Simon Lokodo, ministre ougandais de l’Éthique et de l’Intégrité.

« Refuser le sexe à son mari est injuste. Pourquoi les épouses devraient-elles demander de l’argent à leurs maris en échange de rapports sexuels ? Cette pratique est la preuve d’une déchéance morale profonde », a-t-il ajouté.

Crédit photo : punch

Ouganda : Les femmes exigent de leurs maris un paiement en échange de rapports sexuels

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport.
[email protected]

Afrikmag.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here