Actualités

Nigéria : un tribunal ambulant pour faire respecter les lois anti-covid

Dans la ville d’Abuja, un tribunal en plein-air assure la poursuite des contrevenants aux règles imposées en cette période de la Covid-19.

« Vous pouvez voir ici des prévenus qui viennent d’être condamnés », explique Attah Ikharo, président du groupe de travail sur l’application de la Covid-19 du Federal Capital Territory (FCT). « Aujourd’hui, 46 personnes ont été convoquées. Trois mineurs ont évité de peu des poursuites mais les autres ne vont pas y échapper. On ne veut pas lâcher car il faut préserver au maximum la population. »

Le tribunal est installé pour le moment sur Eagle Square, à quelques pas de la Cour suprême et de l’Assemblée nationale. Des habitants d’Abuja, qui refusaient de porter le masques, et des chefs d’entreprises, ayant enfreints les règles sanitaires, font la queue en attendant de connaître leur sort.

Des peines de prison

« Le tribunal impose des travaux d’intérêt général. Il donne aussi des amendes, et parfois même les deux », explique Udeme Umana, un avocat du ministère public. « Ces sanctions sont à la discrétion du tribunal qui peut même envoyer des gens en prison ».

Le président Muhammadu Buhari a fait passer une loi en janvier prévoyant une peine de six mois de prison pour ceux qui désobéissent aux directives de lutte contre la propagation de la Covid-19. Il faut dire que la pandémie est prise très au sérieux depuis qu’une variante de coronavirus a été découverte il y a deux mois au Nigéria.

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page