Santé

Neem, grand nettoyeur du sang

Officiellement déclaré « arbre du 21e siècle » par les Nations Unies, le neem est sans égal pour éliminer les toxines qui encombrent le sang et causent des problèmes cutanés. Il tonifie les muqueuses, notre « peau intérieure », tout en la purifiant de ses toxines. Son potentiel antiseptique élimine la plupart des bactéries, des fongus et des parasites. On le retrouve de façon quasi omniprésente dans les produits corporels en Inde, des savons aux pâtes à dent.

Description : Le neem forme une couronne arrondie atteignant parfois 20m de haut, voire plus lorsqu’il atteint un ou deux siècles d’âge. Ses feuilles nombreuses et persistantes sont composées de 16-36 folioles de 3 à 8cm de long, aux dentelures caractéristiques. Il produit des inflorescences formées de plusieurs douzaines de petites fleurs blanches qui exsudent une délicieuse odeur mielleuse et des fruits ressemblant à de petites olives orangées, à la pulpe très fibreuse.

Distribution : Originaire du sous-continent indien, le neem prospère dans les zones tropicales, résistant aux sécheresses grâce à ses profondes racines mais pas au froid inférieur à 4 degrés Celsius. On le retrouve tout autour du globe, souvent près des maisons et des lieux publics où la diaspora indienne s’est installée. Il aime les sols bien drainés et sablonneux.

Parties utilisées : Par défaut, nous traitons ici des feuilles de neem. Également, les fleurs, les fruits, l’écorce, les branches, les brindilles, les racines et même la résine de cet arbre sont utilisées.


Constituants : Cet arbre contient plus de 140 constituants actifs dont une cinquantaine de tétranortriterpénoïdes, plusieurs terpénoïdes et une bonne quantité de bêta-sitostérol anti-inflammatoires. On y retrouve aussi de la quercétine, de la catéchine, des caroténoïdes, des acides gras essentiels et des tannins. Le principal ingrédient insectifuge des graines est un triterpénoïde appelé l’azadirachtine. 

Récolte : Le feuillage abondant du neem et sa croissance rapide offrent une grande quantité de matière médicinale facilement accessible. Un arbre mature fournit des fruits équivalents à 30kg de graines par année desquelles on peut extraire une huile insectifuge utile à l’agriculture.

 …suite de l’article sur ayurvedarevolution

 

 

Source : AfriqueFemme.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page