Politique

Mgr Samuel Kleda : « On ne peut obliger personne de faire partie d’un parti »

Deux ans après la tenue du scrutin présidentiel, Mgr Samuel Kleda a fait une autre déclaration qui n’est pas de nature à caresser dans le sens du poil, le régime de Yaoundé.

Mgr Samuel Kleda-Capture d’écran

« Je crois que ces résultats ne relatent pas vraiment la réalité de fait. Ces résultats ne sont pas corrects du tout », déclarait, l’archevêque métropolitain de Douala à l’issue de l’élection présidentielle du 7 octobre 2018 qui classait le candidat Paul Biya du RDPC 1er avec un pourcentage de 70%, suivi de Maurice Kamto d MRC avec 14%.

Au microphone de STV, l’homme de Dieu a cette fois-ci remis en cause le fait que les fonctionnaires soutiennent d’office, le parti au pouvoir : « On ne peut obliger personne de faire partie d’un parti. En aucun cas, ça ne doit exister. Or, nous le savons, ici au Cameroun, tu es fonctionnaire, tu es obligé de soutenir le parti au pouvoir. Cela n’est pas accepté. C’est cela qu’il faut changer et que le Camerounais accepte à se libérer à ce niveau », dénonce-t-il au microphone du confrère.

Notons que le contexte sociopolitique est actuellement surchauffé. Il y a quelques semaines, le leader du MRC a annoncé une « marche pacifique » pour le 22 septembre 2020.

Un projet que le gouvernement condamne à travers les sorties qui se multiplient, les gouverneurs qui interdisent réunions et manifestations publiques.


Newsletter :

Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page