Actualités

Maroc : Dakhla et la richesse de ses fonds marins

Situé non loin du port de pêche, sur la côte atlantique du Maroc, le marché de poisson de Dakhla fait partie d’une nouvelle génération de halle dédiée à la vente de fruits de mer. Avec près de 700 km de côte et ses conditions climatiques favorables, Dakhla possède le plus grand stock de poissons pélagiques du pays, avec 65% de la production nationale

Le marché aux poissons situé à côté du port existe depuis 2016. Il fait partie d’une nouvelle génération de grandes halles comme celles d’Agadir, de Larache et d’El Jadida. Ce type d’infrastructure de commercialisation des fruits de mer est un gage de transparence sur la négoce des fruits de mer.

« Nous exportons vers trois pays européens – l’Italie, le Portugal et l’Espagne – toutes sortes de poissons. Tous les poissons de l’océan Atlantique, vous les trouverez ici. La négoce de poisson se passe très bien. Il y a une concurrence entre les acheteurs, donc celui qui offre un bon prix, qui a des clients importants et une grande expérience est celui qui aura le plus », déclare Lahcen Aalaw, représentant de la société d’exportation de poisson à Dakhla

À 12 kilomètres de Dakhla, six villages sont dédiés à la pêche artisanale. Sur les 3 000 personnes qui opèrent dans la région, plus de 1 000 d’entre eux se spécialisent dans la pêche au poulpe. Près de 4 000 tonnes de poulpe ont été débarquées pendant l’été, dont près de 1 500 tonnes en provenance du village de Lassarga.

 » Les pêcheurs sortent de chez eux à 2 heures du matin et restent dehors jusqu’à 16 heures. C’est très fatigant. Nous travaillons soit avec le Kerracha, un morceau de bois avec trois hameçons, soit avec des bouteilles. L’utilisation du Kerracha est plus difficile », confie Mehdi Sheymi.

Grace à la richesse de ses fonds marins, Dakhla est également le siège de l’entreprise King Pelagic, créée en 2004 pour pêcher et traiter de grandes quantités de poissons. Son unité de traitement lui permet de congeler plus de 80 000 tonnes de poissons par an et mettre en conserve 500 000 boites par jour. Quelque 97% de sa production est toutefois destinée à l’export.

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page