Politique

Marches de Maurice Kamto : Tibor Nagy déplore l’arrestation des journalistes et certains manifestants

Le diplomate américain l’a dénoncé sur la toile au lendemain des marches initiées par Maurice Kamto.

Tibor Nagy (c) Droits réservés

« Je suis déçu d’apprendre les arrestations et les mauvais traitements de certains manifestants pacifiques et journalistes hier au Cameroun. Nos pays sont plus forts lorsque les citoyens se font entendre pacifiquement et que les dirigeants élus s’engagent avec ceux qui ne sont pas d’accord avec eux », a écrit Tibor Nagy sur Twitter le 23 septembre 2020.

En effet, la sortie du secrétaire d’État adjoint américain aux Affaires africaine est conséquente aux manifestations organisées par le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun(MRC) le 22 septembre 2020.

Au cours de ces marches dites pacifiques, des journalistes ont été interpellés par la police. Il s’agit entre autres de Lindovi Ndjio officiant au quotidien La Nouvelle Expression à Yaoundé.

A Doula également, deux professionnels de média ont été gardés. Il s’agit de Javis Tah Maih, journaliste d’expression anglaise officiant à la télévision privée My Media Prime Tv. Il a été arrêté à Bonabéri en plein Stand up pendant la marche des militants du Mrc en même temps que son cameraman Christian Kebong.

D’abord détenu à la brigade de gendarmerie de Mboppi les deux ont nuitamment été transférés à la légion de Gendarmerie à Bonanjo où des confrères sont mobilisés depuis ce matin.

Rodrigue Ngassi et Polycarpe Essomba ont été quant à eux le même jour à la suite de leur interpellation.

Bien plus, Olivier Bibou Nissack a été détenu dans les locaux de la police judiciaire.


Newsletter :

Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page