Actualités

Lutte contre le terrorisme, Joe Biden attendu au Sahel

Le 46 e président américain est notamment sollicité sur la gestion de la crise sécuritaire au Sahel. Et c’est la France qui l’invite sur ce terrain. Pour Paris, la nouvelle administration devra maintenir, voire renforcer son soutien à la lutte contre les djihadistes au Sahel.

« Nous souhaitons pouvoir, avec l’arrivée de la nouvelle administration américaine, obtenir l’assurance que ces moyens soient prolongés, et pourquoi pas renforcés « , a déclaré Florence Parly, la ministre des Armées.

Washington fournit à l’opération Barkhane de précieuses capacités de renseignement et de surveillance – notamment grâce à ses drones -, du ravitaillement en vol et du transport logistique, pour un coût de 45 millions de dollars par an.

La sortie de Donal Trump début 2020, n’était pas de nature à rassurer ses partenaires. Et pour cause, le désormais ex-locataire de la Maison Blanche entendait réduire la présence militaire américaine en Afrique. Faisant craindre à la France une réduction de l’aide américaine apportée à Barkhane.

La France mobilise plus de 5.000 militaires pour Barkhane, mais cherche à réduire sa présence, et souhaite notamment un engagement croissant de ses alliés européens.

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page