Culture

L’essor des shows de « stand-up » au Cameroun

Le stand-up comedy prend de l’essor au Cameroun.

Si les réseaux sociaux sont le moyen d’expression privilégié par les jeunes humoristes, les comedy clubs tendent à mieux les valoriser en les confrontant au public.

C’est une bouffée d’air frais pour Leticia Fotso, qui ne s’attendait pas à de tels talents au niveau local. « D’habitude, je vois un stand-up comme ça dans les autres pays. Ça fait plaisir d’assister et de prendre un temps pour rire, pour pouvoir tout oublier. C’est magnifique. »

Le comédien et metteur en scène Valery Ndongo souhaite faire découvrir de nouveaux visages et montrer qu’il est possible de gagner sa vie avec le stand-up.

« Cela fait plus de 15 ans que je fais ce métier. Et en 15 ans il y a eu beaucoup d’autres jeunes humoristes. Il y a Major Asse, Ulrich Takam, Moustik le Charismatique, Markus, etc. Il y a toute une pléthore de jeunes humoristes aujourd’hui qui vivent de leur art. C’est-à-dire que le public suit. Et si le public ne suit pas, ça ne marche pas. Et personne ne peut vivre de son art. »

L’objectif affiché est de ressusciter une vieille tradition du Cameroun des années 60 et 80, tout en modernisant l’humour pour lui donner un style plus contemporain. .

« On reprochait aux artistes d’être des voyous et de s’habiller n’importe comment. Il fallait épouser un style qui allie tout ça. La qualité, le travail, l’art et le style. Le stand-up c’est un peu ça. C’est un style qui essaie au maximum d’aller vers l’actualité », rajoute Valery Ndongo.

Même si la pandémie de coronavirus a quelque peu vidé les salles, les humoristes redoublent d’enthousiasme pour faire revenir le public.

« La maladie n’empêche pas le sourire. C’est très bien d’être au contact des gens. Chaque fois que c’est organisé ici, le public vient en grand nombre. C’est juste que l’on a besoin de retrouver l’ambiance qui prévalait avant le coronavirus », déclare le comédien Alain St-Baba.

Plusieurs castings ont lieu à travers le pays pour l’organisation d’un spectacle en ce mois de novembre.

« Beaucoup de jeunes participant désormais au stand-up comedy show, un art en pleine expansion au Cameroun dans l’objectif de se faire connaitre. Une chose qui fait dire à des professionnels tels que Valery Ndongo, le pionnier du stand-up au Cameroun, que l’art nourrit bel et bien son homme; même si les salles de spectacles sont restées fermées pendant sept mois à cause de la Covid19. De Douala pour Africanews, je suis Joel Honoré Kouam. »

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page