Politique

Les raisons du départ de Sam Baka des rangs de l’Union des populations du Cameroun

Le premier vice-président de l’Union des populations du Cameroun, Cyrille Sam Baka a annoncé le 10 septembre 2020, des rangs de son parti. Une décision qui intervient après 30 ans de militantisme dans le parti.

Sam Baka (c) Droits réservés

En conférence de presse organisée pour la circonstance, l’homme politique a égrainé quelques raisons ayant motivé sa démission : « Après 30 ans dans le parti, je quitte le navire. Je quitte l’UDC pour remettre le parti dans la légalité. Partir de l’UDC, c’est m’acquitter d’un devoir éthique, de respect pour la mémoire du président fondateur de l’UDC, qui n’est plus avec nous, partir, c’est également respecter la veuve du Dr Adamou Ndam Njoya, partir c’est aussi faire appel au retour de la légalité et la légitimé comme la ligne de l’action politique au sein de l’UDC, partir, c’est amener les anciens camarades du parti à sortir du vide dans lequel ils sont plongés », a-t-il formulé.

Au-delà de ces motifs supra évoqués, la démission de Sam Baka des rangs de l’UDC cacherait d’autres griefs. En effet depuis les décès du président fondateur de l’UDC, Adamou Ndam Njoya, le 7 mars 2020, les rapports entre Sam Baka et la veuve du fondateur ont pris un coup.

Après la disparition d’Adamou Ndam, Cyrille Sam Baka estime qu’il lui revenait de prendre la tête du parti. « Ayant appris pendant 29 ans aux côtés d’Adamou Ndam Njoya, l’harmonie, le consensus, le dialogue, toute chose qui motivait cet homme, je me vois mal en train d’aller dans le juridisme pour récupérer un poste dont j’ai le droit », dénonçait-il.

Des informations à lebledparle.com, Sam Baka ne quitte pas le navire seul. Il a été suivi par un groupe de militants, dont des gros bonnets de l’UDC à l’instar de Christophe Ndeuhela, le 3e vice-président de l’UDC qui vient également de prendre ses distances vis-à-vis de Mme Tomaïno Ndam Njoya.

Même si pour l’instant, l’ex-vice-président de l’UDC ne compte pas s’engager dans un parti politique existant, il envisage désormais lancer une nouvelle force politique. « Nous sommes en concertation avec les autres camarades pour mutualiser les forces pour avoir un autre parti à vocation nationale », a-t-il déclaré face à la presse.


Newsletter :

Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page