Sport

Les Éléphants rapportent un bon nul de Belgique

La Côte d’Ivoire a concédé le match nul face à la Belgique, privée de ses cadres, 1 à 1 (mi-temps: 0-1), jeudi au stade Roi Baudouin à Bruxelles.

Une penalty de, presque, dernière minute aura permis aux Éléphants de Côte d’Ivoire de mettre en échec les Diables Rouges belges. En transformant la sentence suprême, Franck Kessié, le milieu de terrain du Milan AC, a interrompu une série de 12 victoires de l’équipe numéro 1 au classement FIFA.

Les Belges avaient, certes, laissé au repos leurs titulaires habituels en prévision du match de Ligue des Nations prévu dimanche contre l’Angleterre à Wembley. Pas de Kevin de Bruyne, ni de Eden Hazard, encore moins de Romelu Lukaku.

Si Michy Batshuayi a fini par convertir une de ses nombreuses occasions peu avant l’heure de jeu, l’avant-centre d’origine congolaise aura été écoeuré par le gardien ivoirien, Sylvain Gbohouo, en première période. Le portier du TP Mazembe n’aura pas plus tremblé devant les autres attaquants belges, Leandro Trossard ou le Belgo-ghanéen Jérémy Doku.

Pour la Côte d’Ivoire, Nicolas Pépé aurait pu égaliser mais l’attaquant d’Arsenal, après un une-deux avec Maxwel Cornet ou encore idéalement servi par Wilfried Zaha, a buté à chaque fois sur le débutant Hendrick Van Crombrugge, remplaçant de Sylvain Mignolet.

C’est finalementce même Zaha qui obtenait un penalty à trois minutes du coup de sifflet final, le dribbleur de Crystal Palace étant séché dans la surface par Sébastien Bornaauw. L’ancien du Stella d’Adjamé, Franck Kessié ne tremblait pas dans son exercice préféré (87e).

La Côte d’ivoire n’avait plus disputé le moindre match depuis 11 mois. Elle enchaîne mardi face au Japon, à Utrecht, aux Pays-Bas.

Le nouveau sélectionneur ivoirien, le Français Patrice Beaumelle avait aligné une équipe en 3-4-3 avec une charnière centrale ou le jeune lyonnais Sinaly Diomandé faisait ses grands débuts. Si Serey Dié et Éric Bailly étaient titulaires pour leur grand retour, Gervinho est lui resté sur le banc.

Gbohouo – Diomandé, Ism.Traoré, Bailly (Kossounou, 69) – Aurier, Dié (Maïga, 73), Kessié, Cornet – Pépé (Akpa-Akpro, 90), Gradel (Kouamé 74), Zaha

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page