Sport

Les athlètes universitaires américains se mobilisent contre les discriminations

Depuis la rentrée 2020, des centaines d’athlètes se mobilisent sur les campus universitaires pour faire entendre leur voix et demander plus d’égalité. C’est le cas dans l’université de l’Etat de San José en Californie.

« On a beaucoup insisté sur la nécessité de changement », explique Christian Webb, ligne arrière dans l’équipe de football américain de l’université de l’Etat de San José. « On en avait assez de ne rien faire. Pour faire évoluer les mentalités, notre équipe s’est mobilisée et utilise désormais sa plateforme pour faire bouger les lignes. »

En septembre dernier, les coéquipiers de Christian Webb et plusieurs autres athlètes locaux ont mené ainsi une marche pacifique depuis leur campus jusqu’à l’hôtel de ville.

_ »En tant que personne blanche dans une équipe de football composée principalement de personnes de couleur, __ma volonté est de participer à l’éducation de tous. Pour cela, il est important que je sois impliqué dans ce combat », _ assure Cade Hall, un autre joueur de l’équipe.

Dans la lignée de « Black Lives Matter »

L’objectif des athlètes est de déplacer leurs actions en dehors des universités.« Il est évident qu’il faut du temps pour que les choses bougent, » reprend Christian Webb. « Rien ne se fait instantanément. Il faut que les gens apprennent à mieux se connaître pour trouver ensemble les solutions aux problèmes de notre pays ».

Ce mouvement s’inspire de celui de « Black Lives Matters » et des prises de positions fortes des stars du sport américain comme les basketteurs LeBron James et Stephen Curry ou l’équipe féminine de football des États-Unis et sa capitaine Megan Rapinoe.

Plus que des athlètes

Le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, s’est félicité en personne de cette prise de conscience des sportifs.

« On peut voir aujourd’hui que certaines icônes des championnats de Ligue majeures sont prêtes à mettre leur réputation et leurs contrats en jeu et n’ont pas peur du retour de flammes. C’est vraiment rassurant de voir que les sportifs deviennent autant des modèles pour leur éthique que pour leur sérieux et leur style de jeu. Ils veulent désormais plus qu’un simple athlète. Ils veulent s’exprimer pleinement en tant qu’être humain ».

Et pour mettre fin aux discriminations et lever le poing très haut, les étudiants des universités américaines ne manquent pas d’idées : sur le campus de l’Etat de San José, les coéquipiers de Christian Webb et Cade Hall viennent de lancer une course à pied intitulée « Race for Change ».

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page