Santé

Le tai-chi : une pratique physique pour le bien-être

Dérivé des arts martiaux traditionnels, le tai-chi est une discipline corporelle d’origine chinoise comportant un ensemble de mouvements continus et circulaires exécutés avec lenteur et précision dans l’ordre pré-établi.

Cette activité, à faible impact convient aux personnes de tous âges et de la plupart des états de santé, y compris celles qui sont sédentaires depuis longtemps, sur un fauteuil roulant, ou qui détestent l’exercice. Il s’agit d’une activité douce et relaxante qui consiste à respirer profondément, mais qui ne fait pas transpirer et ne vous coupe pas le souffle.

Les bienfaits du tai-chi

Beaucoup d’études rendent compte des bienfaits de la pratique du tai-chi pour diverses affections.


– Réduire le risque de chute et améliorer l’équilibre des personnes âgées

– Aider au contrôle de l’hypertension et réduire les risques de maladies cardiovasculaires

– Améliorer les capacités fonctionnelles des femmes ayant surmonté un cancer du sein

– Améliorer le sommeil des personnes âgées

– Améliorer la capacité aérobique

– Réduire certains symptômes de l’arthrite rhumatoïde

– Réduire l’ostéoporose

– Améliorer le sommeil

– Améliorer la qualité de vie

Le tai-chi ou (Tai Ji Quan), cet art martial taôiste millénaire, pourrait profiter aux personnes souffrant de maladies chroniques, telle que l’arthrite, l’hypertension artérielle, ou encore la dépression, les déficiences immunitaires, la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer et les troubles cardiovasculaires.

Source : AfriqueFemme.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page