Actualités

Le Sénégal se prépare à recevoir ses vaccins anti-Covid

Le Sénégal sera t-il prêt à recevoir les vaccins chinois, russes ou encore anglais pour sa première vague de vaccination prévue au mois de Mars ?

Ousseynou Badiane, responsable du programme de vaccination anti-Covid-19, à Dakar au Sénégal, fait une visite des installations avant la réception des doses. À première vue, la logistique pour la conservation des différents vaccins pose problème.

Les principaux défis: il y a d’abord la disponibilité des vaccins, on ne sait pas quand est-ce que le vaccin sera disponible et en quelle quantité. Il y a le défi logistique: on ne sait pas quel type de vaccin aussi on va utiliser, donc si on utilise un vaccin entre 2° et 8° Celsius, il n’y a pas beaucoup de défi, mais si c’est des vaccins qui demandent des chaînes de froid ultra-performantes, ça aussi c’est un défi, parce que non seulement il faut des équipements, mais aussi les personnels ne sont pas habitués à manipuler ces types de vaccin.

Selon, Dakar, la Chine serait prête à contribuer à la campagne de vaccination du Sénégal et le vaccin anti-Covid de ce pays pourrait être privilégié dans cette première phase que le Sénégal compte dérouler avant fin mars.

Toutefois, dans le cadre du dispositif Covax qui regroupe plusieurs pays à faible revenu dont le Sénégal, seuls les vaccins approuvés par l’OMS peuvent être achetés. Pour Alioune Tine, fondateur d’Afrikajom  » think-tank », le continent est le seul responsable de cette lenteur constatée dans le déploiement des vaccins.

_On n’a pas senti une volonté réelle pour faire accéder au vaccin ici et maintenant en même temps que tout le monde, par les leaders africains. Ils ont été disons passifs, ils ont attendu que les autres leur viennent en aide comme d’habitude. Il me semble qu’il faut tirer les leçons de cette situatio_n.

_L’Afrique n’a qu’à s’en prendre à elle-même et commencer à prendre au sérieux la recherche scientifique et à promouvoir la connaissance, la recherche et tout. De manière effectivement à être autonome pour la protection de la vie et de la santé des populations africaines, c’est extrêmement important. _

Près de 90 millions de doses de vaccin contre la Covid-19 négociées par le biais du mécanisme Covax seront expédiées en Afrique à partir de février, a déclaré jeudi une responsable de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page