LE PYROMANE DE VERSAILLES CHANGE DE MATIÈRE A BRÛLER ET REMET LE TURBO

40

Non, Abdoulaye Wade n’a pas renoncé au sabotage de l’élection présidentielle. Mercredi en début de soirée, le maître du jeu a, à l’attention de ceux qui pensaient qu’il avait abandonné sa posture guerrière, l’ancien président du Sénégal, lors d’une réunion du comité directeur de son part (Pds) tenue mercredi, a persisté et signé sur ses intentions qui n’ont pas varié d’un iota malgré les apparences: empêcher la tenue du scrutin présidentiel du 24 février prochain.

Certes il a retiré ses mots (« brûlez les cartes électeurs ») qui n’ont pas rencontré le succès qu’il escomptait. Certes il épargne désormais les bulletins de vote des différents candidats. Mais l’ancien président reste droit dans ses bottes : saboter le scrutin présidentiel. Désormais il appelle ses militants à juste brûler les procès verbaux issus des bureaux de vote…pour empêcher la validation de ce qu’il appelle une « mascarade électorale ».

« Ce que nous allons faire c’est de nous attaquer aux bureaux de vote pour qu’il n’y ait pas d’élection », a t-il martelé face à ses camarades et à la presse. 

Dans leur plan de contre-compagne, Wade et son parti ont annoncé une série de manifestations dans le pays, dans les prochains jours.

Bref, ceux qui pensaient que le père de Karim a mis de l’eau dans son bissap doivent déchanter. Et vite ! Car, au moment même où certains commençaient à penser qu’il avait emprunté la voie de décélération, le plus vieux pyromane a remis le turbo hier. Il  n’a pas changé son discours de feu, mais juste la matière à brûler. 

Amadou Mané, Afrique Connection

AfriqueConnection

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here