Sport

Le Gal Semengué accuse la FECAFOOT de conspirer pour déstabiliser le pays

Non satisfait des résolutions issues de la dernière réunion du Comité exécutif de la FECAFOOT tenue les 24 et 25 septembre 2020, le Général Pierre Semengue, président de la Ligue de football professionnel du Cameroun accuse les dirigeants de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) de vouloir déstabiliser le Cameroun.

Le président Seidou Mbombo Njoya et ses pairs ont décidé de ne pas appliquer à la lettre la sentence du Tribunal arbitral du sport du 14 septembre 2020 qui réhabilite la Ligue de football professionnel suspendu en septembre 2019 par l’instance dirigeante du football camerounais et les prescriptions du Ministre des sports et de l’Éducation Physique à la suite de cette décision de justice. Le patron de la LFPC qui s’est exprimé au micro du journaliste Thierry Ndoh assure rester serein.

Sur les résolutions du Comité exécutif de la FECAFOOT

En ce qui concerne la Ligue, je n’ai pas été d’accord avec toutes les résolutions prises par le Comité exécutif de la FECAFOOT. Je suis un militaire, je reste encore un militaire et j’ai des renseignements. Je pense qu’après avoir échoué sur le plan politique, le sport peut également être utilisé et je pense qu’on veut utiliser le sport et notamment le football pour déstabiliser le pays. Notamment, nous avons des échéances très rapides comme le CHAN et la CAN. Si on enlève ça au Cameroun, ça va créer un désordre terrible et c’est pour ça qu’il y a ces informations. J’ai donc signé pour faire en sorte qu’ils soient piégés, qu’on puisse suivre exactement comment ils vont se débrouiller pour faire celà. Ils m’ont piégé et je les piège aussi pour voir où on va aller et je les suis.

Sur l’application de la sentence du TAS

Ils montrent par eux-mêmes qu’ils ne sont pas d’accord avec le ministre des sports. Le ministre a donné deux prescriptions absolument indispensables et les prescriptions sont des ordres: application immédiate et rapide de toutes les sentences du TAS et continuer à préparer les échéances. Donc, faire le championnat et les grosses équipes pour les compétitions africaines et également préparer les échéances qui arrivent. Donc nous voulons le faire et il faut le faire pour démontrer comment la FECAFOOT veut donc ignorer les sentences du TAS et les prescriptions du Ministre. Il fallait que cela soit mis à jour. Voilà.

Sur la suite à donner à cette affaire

La ligue reste sereine. Il va falloir donc démontrer et d’ailleurs ce sera fait avec ces résolutions comment la FECAFOOT violent les textes de la FIFA et les textes même du Gouvernement.

Source : Camerounweb.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page