Actualités

Le dossier Thomas Sankara devant un tribunal militaire

Au Burkina Faso, le dossier sur l’assassinat de Thomas Sankara est renvoyé devant un tribunal militaire.

Les avocats de la famille de l’ancien chef d’État espèrent la tenue prochaine du procès quelque 33 ans après sa mort.

Connu comme le Père de la révolution burkinabé, Thomas Sankara était arrivé au pouvoir par un coup d’État en 1983. Le 15 octobre 1987, il fut tué par un commando lors d’un putsch mené par Blaise Compaoré.

La mort du Che Africain était devenu un sujet tabou pendant les 27 ans de règne de son ancien compagnon d’armes, exilé en Côte d’Ivoire depuis l’insurrection de 2014.

Un mandat d’arrêt a été émis contre l’ancien président le 7 mars 2016 après la relance de l’affaire judiciaire sous la transition démocratique. Le général Diendéré et 23 autres personnes sont également poursuivis pour « attentat à la sûreté de l’État, assassinat, faux en écritures et recel de cadavres ».

En février dernier, une première reconstitution de l’assassinat s’est déroulée sur les lieux du crime, au siège du Conseil National de la Révolution (CNR).

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page