Politique

Le compte rendu de la marche du MRC du 22 septembre 2020

Comme annoncé depuis plusieurs jours, les marches pour demander le départ du président Paul Biya et l’annulation des élections régionales initiées par le président national du MRC, ont eu lieu, malgré la forte présence policière dans les rues des grandes métropoles du Cameroun.

Image des manifestants du MRC dans la diaspora (c) Droits réservés 

Douala, dans le littoral

Dans la région du Littoral où ces manifestations se sont plus fait ressentir, nos sources parlent de plusieurs arrestations parmi lesquelles certains confrères. En effet, le mardi 22 septembre, la journée a commencé dans l’accalmie totale dans la ville de Douala. Ce n’est que vers 11 h que la foule a gagné les rues. La marche des militants et sympathisants du MRC a pris, contre toute attente, une tournure comminatoire. Des gaz lacrymogènes tirés par les forces de l’ordre dans les points chauds, notamment aux quartiers Ndokoti, Cite-sic, Fin barrière ESSEC, Bepanda… ont permis de dissuader les manifestants.

Dans la région de l’Ouest

Dans les villes de Bafang et Baham dans la région de l’Ouest, les populations sont sorties en nombre négligeable, pour répondre à l’appel de Maurice Kamto. Dans certaines vidéos reçues dans notre rédaction, on constate que les forces de l’ordre ont plutôt encadré la marche, s’efforçant sans violence à contenir la foule.

Dans la région du Centre

À Yaoundé, les populations ont paisiblement vaqué à leurs occupations. Mais quelques personnes ont été interpellées à la poste centrale par les éléments des forces de défense, parce que soupçonnées d’avoir tenté de manifester. Ils ont été embarqués dans un pickup pour une destination inconnue.

Notre confrère Lindovi Ndjio du quotidien La Nouvelle Expression, a été arrêté par la police alors qu’il allait en reportage au domicile de Maurice Kamto au quartier Santa Barbara à Yaoundé. La résidence du leader du MRC est depuis lundi 21 septembre, placée sous surveillance. 

Dans le reste des régions, l’on a enregistré aucune manifestation.

Rappelons que Maurice Kamto, président du parti d’opposition MRC a invité ses partisans à descendre dans les rues ce 22 septembre pour exiger le départ du Président Paul Biya. Manifestations interdites par les autorités. Plusieurs entreprises et commerces sont restés fermés.


Newsletter :

Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page