Actualités

Le 11 février 1990, Nelson Mandela était un homme libre

Le 11 février 1990, Nelson Mandela sortait de prison devant les caméras du monde entier.

Cet homme de 71 ans faisait alors ses premiers pas dans une nouvelle Afrique du Sud, après 27 années d’enfermement.

Nelson Mandela, militant du Congrès National Africain (African National Congress, ANC) et avocat de formation, a été emprisonné à perpétuité en 1964 à la prison de Robben Island.

Membre de l’ANC, il s’est battu pour mettre fin au régime sud-africain de l’Apartheid ainsi qu’à la domination blanche dans le pays.

Le régime a divisé la nation en deux par une ligne de couleur, avec les sud-africains blancs d’un côté et les « non-blancs » de l’autre. La population blanche représentait 10% de la population globale mais dominait tout de même les autres citoyens. Ces derniers étaient géographiquement relégués aux townships (anciennes réserves indigènes) et avaient besoin d’un passeport pour se déplacer dans le pays.


Aujourd’hui, Nelson Mandela a été libéré de prison en 1990 après avoir passé 27 ans en prison. […] A part cela, il n’y a rien à montrer pour notre liberté ! Les noirs restent sans terre – 27 ans après la démocratie de Mandela !

En 1952 l’organisation a mené une campagne de désobéissance civile. Les passeports étaient brûlés en signe de contestation. Mais face à la violence manifestée par le gouvernement sud-africain, qui les a accueillis par la force, Nelson Mandela décide de fonder la branche armée de l’ANC. Le groupe commet alors des actes de sabotages.

Arrêté et accusé de sabotage, de haute trahison et de complot avec d’autres frères militants, Nelson Mandela, en tant qu’avocat du groupe plaide pour leur défense.

Sa plaidoirie lui vaut une visibilité internationale et devient le manifeste contre l’Apartheid qui sera traduit dans le monde entier malgré leur inévitable condamnation.

En 1964, ils sont alors envoyés à Robben Island, à la fois île et prison, au large de la ville du Cap.

À sa libération, il est attendu comme le messie qui va faire prendre à l’Afrique du Sud un nouveau tournant.


« J’ai chéri l’idéal d’une société démocratique et libre dans laquelle toutes les personnes vivent ensemble en harmonie et avec des chances égales. C’est un idéal pour lequel j’espère vivre et que je souhaite réaliser ».

Clairvoyant, il plaide pour l’union entre tous les Sud-africains, et refuse d’être dans une vengeance contre les Blancs. Vu comme un vieux sage, sa réputation internationale le précède.

En novembre 1993, il obtient le prix Nobel à Oslo, au même titre que le président sud-africain Frederik de Klerk qui l’a libéré et engagé des négociations avec le Congrès National Africain.

Nelson Mandela est élu président de l’Afrique du Sud le 10 mai 1994. Son élection cèle la fin de près d’un siècle de ségrégation raciale dans le pays.

Celui qui rêvait d’une « Afrique arc-en-ciel » forme enfin un gouvernement multiracial.

Il meurt le 5 décembre 2013 à l’âge de 95 ans.

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page