Actualités

La télévision chinoise présente des « Blackface » lors du gala du Nouvel An

La télévision d’Etat chinoise est de nouveau dans la controverse pour avoir fait appel à des « Blackface » dans un spectacle du Nouvel an.

Voilà la deuxième fois en trois ans que la chaîne nationale est rappelée à l’ordre pour avoir fait appel à des danseurs maquillés en personnes de couleur pour représenter les Africains lors d’un gala de vacances.

A l’occasion des célébrations de la nouvelle année 2021, année du Boeuf, l’Etat chinois a maintenu et ce, en pleine période de pandémie de la Covid-19, des festivités tout de même plus discrètes qu’à l’accoutumée.

Le faste habituel a été mis en veilleuse cette année, après que la Chine, le Vienam et Taïwan et d’autres gouvernements aient resserré les restrictions sur les voyages et limiter les grands rassemblements à la suite des nouvelles épidémies de virus.

Plus communément appelé « Blackface », cet usage de maquillage pour « imiter » des personnes noires au lieu de simplement faire appel à des performeurs de cette pigmentation, suscite des débats encore actuellement.

Elle rappelle de douloureux souvenirs liés aux XIX et XXème siècles. Dans les pièces de théâtre appelées « vaudevilles », la sollicitation « moralement » bannie aujourd’hui, de comédiens blancs grimés en noir pour faire une représentation caricaturée d’une personne dite africaine, était d’usage en France et aux Etats-Unis notamment.

Jeudi, 800 millions de spectateurs ont pu apprécié, ou non, le spectacle « Chansons et danses africaines », programmé au début du gala du festival de printemps. (Il s’agit du programme télévisé le plus regardé au monde.) Des danseurs chinois en costumes, de style « africain », et maquillés de noir battaient des tambours.

Le parti communiste chinois au pouvoir tente de promouvoir une image d’unité avec les nations africaines en tant que pays en développement. Mais la Télévision centrale chinoise a fait l’objet de critiques pour avoir utilisé le « Blackface » pour dépeindre les Africains lors des émissions du Nouvel An passé.


« Blackface est de nouveau présent au Gala du Festival de Printemps sur les caméras de surveillance – ce n’est pas la première fois, et c’est extrêmement décevant à voir. « 

Sur Twitter, Black Livity China, un groupe de personnes d’origine africaine qui travaillent en Chine ou avec la Chine, a qualifié l’émission d' »extrêmement décevante ». Il a noté que le gala du festival de printemps 2018 de CCTV a présenté des artistes en visage noir avec un singe.

« Nous ne soulignerons jamais assez l’impact que de telles scènes ont sur les communautés africaines et afro-diasporiques vivant en Chine », a déclaré le groupe.

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page