Politique

La Suisse rejette la pétition visant à interdire Paul Biya de fouler son sol

La décision est du Grand conseil du canton de Genève après examen de la requête déposée par un député local, souhaitant que le président camerounais soit déclaré « persona non grata » dans le pays, à la suite des manifestations observées à l’hôtel l’intercontinental en 2019. La nouvelle a été diffusée par l’agence Reuters le 2 octobre 2020.

Paul Biya (c) Droits réservés 

Le 2 octobre, le Grand conseil de l’Assemblée législative du canton de Genève, a débattu d’une pétition lancée en juin 2019 par le député Sylvain Thévoz, présenté comme proche des activistes anti-Biya, qui demandait aux autorités genevoises de déclarer Paul Biya persona non grata en Suisse. Au terme d’un vote organisé à cet effet, l’homme du 6 novembre en est sorti vainqueur avec un taux de pourcentage de l’ordre de 61 %, soit 43 voix contre 27.

Cette résolution intervient dans un contexte où des activistes hostiles au régime de Yaoundé désiraient que les autorités locales interdisent au chef de l’État camerounais de séjourner à Genève, après une altercation entre un journaliste suisse et des gardes du corps du président camerounais, en 2019. 

En effet, le journaliste du nom d’Adrian Krause couvrait une manifestation d’activistes camerounais hostiles à Paul Biya, qui tentaient de pénétrer de force dans l’hôtel Intercontinental de Genève, où résidaient le président et sa suite, quand six des gardes du corps du chef de l’État se sont interposés.


Newsletter :

Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page