La révolution du paiement instantané débarque en France

45

Le groupe BPCE (Banques Populaires Caisses d’Epargne et Natixis) est le premier à lancer le virement temps réel entre juillet et septembre. Cette nouvelle méthode de paiement sera généralisée dans toute l’Europe en novembre. Explications.

Plus besoin de connaître l’Iban, le numéro de compte bancaire, d’un ami, d’un parent d’élève, d’un brocanteur, d’un artisan, pour lui régler une somme (partager une addition, payer un cadeau de groupe, un bien d’occasion, une prestation à domicile) : il suffira bientôt du numéro de téléphone mobile pour effectuer un virement immédiat, en temps réel. Dans toute la France et dans l’Europe.

De quoi remplacer le chèque ou le cash, voire parfois la carte bancaire. C’est la révolution du paiement instantané (Instant Payment), initiée par la Banque centrale européenne (BCE), dans le prolongement de l’Espace unique de paiement en euros (SEPA).

« Le paiement instantané est tout simplement un virement bancaire en temps réel, en moins de 10 secondes. Cette nouvelle méthode de paiement est potentiellement extrêmement structurante pour les consommateurs, les commerçants, les entreprises, les administrations » a fait valoir Pierre-Antoine Vacheron, le responsable des paiements chez Natixis, mardi, lors d’une présentation à la presse.

Le groupe BPCE (Banques Populaires Caisses d’Epargne), maison-mère de Natixis, affirme être « le premier groupe bancaire en France à proposer l’Instant Payment à ses clients. » Concrètement, ce mode de paiement immédiat et irrévocable est dans un premier temps proposé uniquement par sa filiale Natixis Assurances pour « un service inédit et exclusif d’indemnisation instantanée des sinistres des assurés », le jour-même, dès validation, contre un délai de 3 jours en moyenne.

Il sera ensuite proposé aux 15 millions de clients des Caisses d’Epargne et des Banques Populaires à partir de septembre, uniquement entre clients du groupe BPCE, et progressivement avec les autres banques françaises. Courant juillet, seul Crédit Mutuel Arkéa sera lui aussi connecté au système de paiement interbancaire dédié à l’Instant Payment. La plupart des autres banques, comme BNP Paribas et Crédit Agricole, seront prêtes en novembre. C’est là que devrait commencer à décoller le service.

Comment ça marche ?

C’est un virement en euros que l’on initie depuis le site de sa banque ou son application mobile bancaire en choisissant le mode instantané. Il suffit de rentrer l’Iban (International Bank Account Number, successeur du RIB) du bénéficiaire ou, moins fastidieux, son numéro de téléphone mobile (converti en Iban par la banque), voire de scanner un QR code pour envoyer l’argent.

Le compte est crédité en moins de 10 secondes et la confirmation du paiement est envoyée par SMS sous 20 secondes. Le virement est irrévocable. Le service est utilisable 24h/24, 365 jours par an. Un plafond de 15.000 euros a été décidé au niveau européen (les Pays-Bas l’ont supprimé).

Le paiement instantané peut se faire entre particuliers (« peer-to-peer » ou « consumer to consumer »), entre entreprises (BtoB), pour payer un artisan ou un commerçant, voire une administration, un service public. Des contrôles en temps réel sont effectués pour détecter une éventuelle fraude (authentification par biométrie ou code spécifique).

afrik53.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here