Actualités

La crise institutionnelle menace la tenue des élections

A moins d’un mois de l’élection présidentielle, la crise institutionnelle menace un peu plus la vie politique ivoirienne.

Ce vendredi, la Commission électorale indépendante, chargée de veiller au bon déroulé du scrutin prévu le 31 octobre prochain, a enregistré deux démissions. Le deuxième vice-président de la CEI, Alain Dogou et le représentant de l’opposition dans cette commission, Yapi Yapo Daudet, ont annoncé suspendre leurs activités au sein de l’organe centrale de l’institution.

Les groupements d’opposition de l’AFD et LMD, emmenés respectivement par Pascal Affi N’Guessan et Kabran Appia, demandent du coup au chef de l’état, Alassane Ouattara, de reporter les élections pour permettre la réforme de la commission électorale indépendante. Une proposition rejetée pour le moment par le gouvernement qui souhaite maintenir à la fin du mois d’octobre le premier tour de la présidentielle.

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page