La Banque mondiale va allouer 100 milliards de FCFA au Cameroun pour la réforme de l’éducation et le développement des projets sociaux

190

C’est au cours de son séjour à Washington qu’Alamine Ousmane Mey, ministre de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, a signé le 9 avril 2019, quatre accords de financement avec Élisabeth Huygens, directrice des opérations de la Banque Mondiale au Cameroun.

Selon nos confrères du journal Investir au Cameroun qui relaient cette information, le montant global est de 190 millions de dollars US, soit environ 100,7 milliards de FCFA.

D’après les clauses de ces accords, près de 35 milliards de FCFA (60 millions de dollars) iront au projet « Filets sociaux » et environ 75 milliards de FCFA (130 millions de dollars) seront destinés à la réforme du système scolaire.  

S’agissant du projet « Filets sociaux », en cours d’exécution avec le concours de la Banque mondiale, souligne Investir au Cameroun« son objectif est d’appuyer la mise en place d’un système comprenant des programmes pilotes de transferts monétaires et des travaux publics à haute intensité de main-d’œuvre, destinés aux personnes les plus pauvres et les plus vulnérables identifiées dans certaines localités du pays ».

« Les financements additionnels ainsi mobilisés permettront d’étendre la portée géographique de ce projet, aux communes impactées par l’afflux des réfugiés et des déplacements internes dans les régions affectées par des crises sécuritaires », explique le MINEPAT, Ousmane Mey.  

Nos confrères d’Investir au Cameroun notent également que : « le projet d’appui à la réforme de l’éducation vise à faciliter l’accès équitable à une éducation de base de qualité avec un accent particulier sur les zones défavorisées. Il permettra le recrutement de 12 000 enseignants contractuels dans le cycle primaire, la distribution gratuite des manuels scolaires aux élèves du primaire ».

LeBledParle.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here