Politique

Jean Michel Nitcheu : « Le MRC est dans une posture qui le rapproche le plus de ce que le peuple de l’opposition souhaite »

Le président régional du SDF  a été l’invité du programme « La Vérité en Face » sur Equinoxe TV, éition du dimanche 25 juillet 2020. Le militant du SDF s’est prononcé sur plusieurs sujets d’actualité.

Jean Michel Nintcheu – DR

Le MRC

Le député à l’assemblée nationale salut la politique du MRC de Maurice Kamto. « Le MRC qui a boycotté les élections a aujourd’hui une grande capacité de mobilisation. Il faut le reconnaître… », a-t-il déclaré sur Equinoxe TV.

« Le MRC est dans une posture qui le rapproche le plus de ce que le peuple de l’opposition souhaite », ajoute l’honorable Nintcheu.

Au sujet du PCRN

Jean Michel Nintcheu affirme que « les députés du PCRN ont le zèle du néophytes ». Et qu’ « Il sont très enthousiastes. Ils n’ont fait que 3 mois au parlement et comprendront la réalité du parlement. Je suis à plus de 15 ans au parlement. Même les députés RDPC ne peuvent pas changer une virgule sur un texte de loi sans la volonté de la présidence ».

« Comme les ministres, le travail des députés est permanent. Je ne m’enferme pas au seul parlement. Nous sommes en dictature et la majorité obèse du RDPC programme les questions quand il veut », avoue le parlementaire.

La gestion de la pandémie du Covid-19

Très critique sur la gestion du Covid-19, le député se dit « très déçu » par le nombre de 145.000 tests Covid-19 pratiqués officiellement au Cameroun selon le Minsante. Pour le député, on devait être « à 500.000 tests au moins » depuis mars 2020.

« Je fais de cette affaire de la gestion du Covid-19 une affaire personnelle parce qu’il s’agit de la santé des Camerounais gravement menacée par une pandémie », poursuit-il.

« Il y a des faux malades de Covid-19 décomptés au Cameroun à des fins financières » déclare le député. Il cite l’exemple d’un centre agréé de Douala où 145 malades auraient annoncés alors qu’il n’y en a eu en réalité que 10.

« J’ai les preuves qu’une partie du riz offert à l’état dans le cadre du Covid a été vendue à des particuliers dans les villes de Douala et Yaoundé », assène le député sur Equinoxe Tv.

« Nous demandons qu´une commission d´enquête fasse la lumière dans la gestion de cette pandémie […] Il faut être criminel pour profiter de la détresse des Camerounais », dixit Hon. Jean Michel Nitcheu dans  » Vérité en face ».

« Avec l’expérience du passé, personne ne croit à la chambre des comptes et ses audits tel qu’annoncé par le PM. C’est une commission d’enquête parlementaire sur la gestion du Covid-19 au Cameroun qu’il faut », pense l’homme politique.

A propos du SDF

« Je ne suis pas le seul dans le parti [SDF] à penser qu’à un moment Il faudra faire des sacrifices pour sauver ce pays », déclare Jean Michel Nintcheu sur Equinoxe Tv  qui n’exclut plus un retrait du SDF des institutions pour créer un électrochoc. « J’ai fait la proposition à mon parti de quitter les institutions et de laisser le RDPC avec le parlement, afin de créer un électrochoc ».

« Mes positions ne sont pas celles du Chairman ni du SDF », martèle Jean Michel Nitcheu, dans « La Vérité en Face ».

L’opposition et le système électoral

« Avec toutes les tares du système électoral, une union de l’opposition ne servirait à rien. Par contre si elle vise à obtenir des institutions crédibles, telles des règles électorales consensuelles oui ça peut avoir un sens », pense l’homme politique.

« Si on organise des élections transparentes au Cameroun alors monsieur Biya sera battu à plate couture », précise Jean Michel Nintcheu.


Newsletter :

Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page