Histoires Vécues : Comment sortir de cet amour impossible ?

129

Depuis 2014 j’ai rencontré un de mes cousins marié avec deux enfants à l’époque car maintenant il en a trois, bref. J’ai vécu longtemps à Dakar et je n’avais pas eu l’occasion de le rencontrer auparavant (je viens de Guinée Conakry).

Comme ma sœur devait aller rester chez lui j’ai donc décidé de faire connaissance avec lui afin de me rassurer que ma sœur allait être dans de bonnes mains.

Dès que je l’ai eu au téléphone pour la première fois j’en suis tombée amoureuse bien avant de le voir. Les appels se sont multipliés, Les SMS, les envies de se voir au plus vite…nous sommes tombés amoureux tous les deux. On est sortie ensemble oubliant même sa femme, nous somme des musulmans, il m’a dit qu’il veut de moi comme sa femme j’ai accepté sans problème. Je suis repartie à Dakar et je revenais de temps en temps. On commençait à s’éloigner avec le temps plus d’appels, plus de message j’en ai souffert, je pleurais car je n’arrêtais pas de penser à lui.

J’ai décidé de ne plus faire d’efforts car lui n’était plus intéressé. Je suis rentrée en Guinée en 2017 pour y rester définitivement et continuer mes études universitaires. J’ai pas pu résister je l’ai appelé et lui ai dit que je suis là, il a fallu d’une rencontre pour que notre histoire d’amour recommence, on s’est expliqué et il m’a dit qu’il m’aime et qu’il veut toujours se marier avec moi.

L’idée d’être deuxième femme me dérange mais avec l’amour que je lui porte je n’arrive pas à le quitter. J’ai même reçu une demande en mariage que j’ai saboté pour être avec lui. Je suis une fille de 23 ans qui est beaucoup respectée par la famille et surtout la confiance que ma famille me porte est grande. Tout le monde me dit que je suis une femme battante et tout. Seulement j’ai commis l’irréparable et oui je ne suis pas parfaite et personne ne le sait.

Un jour je suis partie faire une consultation gynécologue pour une infection et j’ai découvert que je ne suis pas vierge pourtant je n’avais jamais eu de rapport sexuel avec un homme. J’avais besoin d’en être sûre alors j’ai décidé de franchir les limites avec un homme. J’étais perdu je ne pouvais pas le dire à ma famille car elle n’allait jamais me croire.

Pour essayer d’oublier mon cousin je sortais avec un gars alors je me suis donné à lui… Quelque temps après je n’arrive pas à vivre sans mon cousin donc je reviens avec lui. Un soir je lui dis toutes la vérité en précisant que je n’étais plus vierge, il avait mal très mal, il a pleuré avec moi, je lui ai dit que j’étais désolée. Il m’a pardonné et on est devenu plus proche. Le décès de notre grand-mère va changer ma vie.

Toute la famille était réunie pour les sacrifices au village et il était là, sans sa femme, sans ses enfants, on était libre et on pouvait tout faire. Lui avait préféré être à l’hôtel à cause du monde donc après le sacrifice on s’y est retrouvé le soir lui et moi sans mot on est passé à l’acte sans même penser aux conséquences. On s’est plus arrêté une fois est devenue deux puis trois.

On ne se protégeait pas. J’ai arrêté de voir mes règles je lui ai parlé il se moquait et me disait que c’est peu être son petit qui grandi en moi. Cela est vite devenu sérieux car j’ai fait un test de grossesse et c’était positif. J’étais heureuse d’être enceinte de l’homme que j’aime et j’étais aussi inquiète à cause de la famille lui aussi.

On a décidé que j’allais rien dire à personne et que je vais venir à Dakar pour accoucher il allait payer mes frais il me restais juste de convaincre tous les parents en leur disant que étudier à Dakar était le mieux pour moi. Chose faite. Mais il m’a appelé pour m’expliquer toute la honte qu’on pourrait avoir si les gens venaient à le savoir, il m’a proposé d’avorter. J’ai raccroché en pleurant de toutes mes forces puis j’ai accepté car je l’aime et j’étais prête à tout risquer pour lui. Il a payé, on a fait l’avortement dans un centre de santé.

J’ai décidé de partir à Dakar car j’avais déjà convaincu les parents et je ne pouvais plus reculer. Il s’est chargé des frais jusque la il paye ma chambre et moi je vais à l’école je travaille pour compléter ce qu’il m’envoie. Je pense que je suis prisonnière de son amour et je ne sais pas ce que je dois faire avec lui. Je regrette l’avortement et j’y pense tous les jours. Le problème est que dès qu’on se vois on passe à l’acte et parfois sans se protéger, il me dit que je lui donne envie à chaque fois et moi je ne peux pas lui résister, depuis que je le connais, je n’arrive plus à rester avec un autre homme. Je me suis battue pour l’oublier mais je n’y arrive point.

J’ai besoin de conseils, que dois faire avec cet homme marié père de trois enfants ? Aidez moi. J’avais besoin d’en parler dans l’anonymat car j’ai honte et je suis perdue. Je vois tout ce que vous publiez et je me suis dit que je pourrai trouver écoute ici. Merci

Aram K.

afrik53.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here