Société

Grève des instituteurs recalés : Maurice Kamto interpelle Joseph Dion Nguté

Le président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun(MRC) dénonce les « injustices » dont sont victimes les instituteurs dans le cadre du recrutement à la Fonction publique et prie le chef de gouvernement à prêter oreille attentive à leurs doléances.

Maurice Kamto (c) Droits réservés

C’est depuis mi-juin 2020 que les instituteurs recalés au recrutement à la Fonction publique manifestent leur mécontentement. D’abord devant le ministère de l’Education de Base sans issue favorable, les professionnels de la craie, pour la plupart formés depuis une dizaine d’années, ont investi le premier ministère.  

Toute chose qui retient l’attention du Pr Maurice Kamto dans un communiqué en date du 18 juillet.

Selon le communiqué, « Le MRC relève que, comme dans plusieurs cas de recrutement par le régime en place, ce recrutement des instituteurs a été entaché de multiples irrégularités. Selon les candidats non retenus, la commission de recrutement n’aurait pas tenu compte des critères devant guider son travail, à savoir, l’âge du candidat, l’ancienneté du diplôme requis. Le processus de recrutement serait aussi marqué par la fraude, la corruption et le favoritisme », peut-on lire.

Par conséquent, « devant la gravité des accusations, la détresse des jeunes Camerounais concernés et l’indifférence du ministère de tutelle, le MRC appelle l’attention du Premier ministre et l’exhorte à recevoir les protestataires… », propose le candidat déclaré deuxième à la présidentielle du 7 octobre 2018.

Lebledparle.com vous suggère le communiqué intégral du MRC.

MRC Cam.jpg

 

 


Newsletter :

Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page