Actualités

Gabon : large victoire du parti présidentiel aux sénatoriales

Le Parti démocratique gabonais (PDG) a raflé 45 des 52 sièges en jeu lors des élections sénatoriales du 30 janvier dernier. Avec ce large score le parti du président Ali Bongo Ondimba s’assure une majorité à la haute chambre du Parlement, en attendant les résultats du second tour à Malinga et Bitam, et la nomination de 15 sénateurs par le chef de l’Etat.

Un Sénat qui comptera au total 67 parlementaires par les conseillers municipaux et départementaux. Un scrutin sans suspense, en plus des 15 nommés par Ali Bongo, le PDG était le seul en lice dans 22 des 52 circonscriptions.

Au Gabon, le Sénat vote les lois, comme l’Assemblée nationale, elle-même également largement dominée par le PDG, mais la Chambre basse a le dernier mot en cas de désaccord. La seule inconnue à ce jour réside dans la personnalité qui accédera à la présidence du Sénat. Un rôle qui a cependant perdu de son aura et de son importance depuis une révision constitutionnelle du 29 décembre dernier.

Désormais la vacance du pouvoir sera assurée par les présidents des deux chambres du Parlement et du ministre de la Défense. Selon Libreville, cette dernière disposition vise à combler le vide juridique constaté durant la longue convalescence d’Ali Bongo après un accident vasculaire cérébral (AVC) en octobre 2018, qui l’a tenu de longs mois éloigné du pouvoir mais aussi du pays.

Ali Bongo Ondimba, 61 ans, avait été élu en 2009 après le décès de son père Omar Bongo, qui avait dirigé ce petit pays pétrolier d’Afrique centrale sans partage pendant près de 42 ans. Il a été réélu en 2016 mais au terme d’un scrutin serré et dont les résultats ont été extrêmement contestés par l’opposition.

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page