Sport

Gabon : la boxe comme mode de vie

Comme beaucoup d’enfants du bidonville de N’kembo à Libreville, Yannick Mitoumba s’est tourné vers la boxe..

A 34 ans, après 53 combats, 5 titres de champion du Gabon et une participation aux Jeux Olympiques de Londres en 2012, le poids welter a attiré l’attention de nombreuses personnes dont son coach.

‘j’ai décidé de coacher Yannick tout simplement quand j’ai vu ses qualités pugilistiques, son coup d’oeil, sa façon de boxer, son style, ça m’a vraiment interpellé. Et du coup je me suis dit : c’est la première fois que je découvrais un jeune gabonais avoir aussi un style assez impressionnant » indique Boris Ekomie.

Mais dans la vieille salle de Boxe, les compétitions se font de plus en plus rare depuis plusieurs années.

Difficile alors de faire monter les jeunes dans le ring . Pourtant la nouvelle génération gabonaise, en rêve de carrière internationale, ne demande qu’à prendre les gants comme Vicente Koumbi qui est apprenti boxeur.

 »J’ai décidé de faire la boxe grâce à mes aînés qui font partis de ma source d’inspiration. J’allais souvent suivre leurs combats et pendant ces combats, quand je les voyais combattre, ça me faisait vraiment plaisir. Ils me montraient que la boxe était un jeu pour eux. Et du coup, ça m’a donné envie de pratiquer ce sport ».

Les sommets de la boxe, Yannick Mitoumba les a atteint. Mais faute de soutien financier, le boxeur doit depuis les Jeux Olympiques de 2012 enchaîner les petits boulots.

 »Après Londres (Jeux Olympiques de 2012, ndlr), j’étais encore dans le sillage de l’évolution, de la progression. Par contre au jour d’aujourd’hui, il y a eu pas mal de déboires qui m’ont amené à jeter l’éponge. C’est suite aux découragements successifs ».

Depuis plusieurs mois, Yannick transmets sa passion pour la boxe en entraînant bénévolement les jeunes dans la cour de cette maison inhabitée. Histoire de donner l’envie du ring.

Source : africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page