Société

Fraudes au Baccalauréat : Adèle Mballa réclame des sanctions exemplaires pour les coupables

Dans une chronique réalisée le lundi 27 juillet 2020 sur les antennes de la CRTV Radio, Adèle Mballa fustige les scandales de fraudes qui ont conduit à l’annulation et à la reprogrammation de trois épreuves du baccalauréat 2020 dans les séries scientifiques.

Adèle Mballa Atangana (c) Droits réservés

Les épreuves de Sciences de la vie et de la terre, de physique et de chimie du baccalauréat de l’enseignement général session 2020 dans les séries C, D et TI ont circulé à travers le triangle national avant le déroulement de la composition. A cet effet, la ministre des Enseignements secondaires a annulé les premières évaluations pour les reprogrammer les 3 et 4 août 2020. Un scandale qui a eu un retentissement national et que la présentatrice du 20H à la télévision nationale déplore.

«Face à cet engouement généralisé pour l’enrichissement rapide et illicite, face à la corruption qui monte de tous les secteurs de la vie publique et à l’anomie qui nous menace tous, on réalise bien que la République exemplaire prônée par le chef de l’Etat s’éloigne chaque jour un peu plus de nous lorsque cette corruption concerne maintenant l’éducation de nos enfants, l’avenir du Cameroun», regrette Adèle Mballa.

Dans la suite de sa production journalistique, elle souhaite l’application de punitions adéquates aux responsables de ces déviances.

«Il faudra des sanctions exemplaires au terme de l’enquête ouverte pour débusquer le vers qui est dans le fruit de ce Baccalauréat 2020. Il faudra tout de même aussi redonner ses lettres de noblesse à ce métier d’enseignant au Cameroun», conseille notre consœur.

Newsletter :

Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Source : Lebledparle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page