Sport

France/Ligue 1: Lyon gagne (enfin) grâce à un Toko-Ekambi étincelant

Après une série de 5 matchs sans succès en Ligue 1, l’Olympique Lyonnais de Rudi Garcia a retrouvé le chemin de la victoire en dominant le RC Strasbourg 3-2. Si Memphis Depay a offert 3 passes décisives, les Gones se sont fait peur.

Duel de mal classés pour la suite de cette 7e journée de Ligue 1 entre le RC Strasbourg et l’Olympique Lyonnais. Avec seulement 3 points en 6 journées (1 victoire), les Alsaciens pointaient à la 18e place au coup d’envoi. Quant aux Rhodaniens, très décevants depuis le début de saison, occupaient le 14e rang, ils n’ont pas gagné depuis l’ouverture du championnat contre Dijon. Un moyen donc de lancer une saison pour les locaux et une façon de retrouver de la confiance pour les visiteurs.

Côté composition, les recrues lyonnaises que sont Mattia De Sciglio et Djamel Benlamri débutaient sur le banc, alors que Lucas Paqueta était intronisé dans le 11, aux côtés de Thiago Mendes en l’absence de Guimaraes et Caqueret. Depay, Toko-Ekambi et Kadewere animaient l’attaque. Pour les Strasbourgeois, un schéma en 5-3-2 avec Mitrovic-Simakan-Koné en défense et avec la recrue star Habib Diallo qui commençait sur le banc, remplacé par Ajorque. Dès le coup d’envoi, les hommes de Thierry Laurey ont montré qu’ils n’avaient pas peur de l’adversaire en proposant un bloc haut, permettant de récupérer le ballon dans le camp adverse et de se procurer des frappes lointaines, néanmoins peu dangereuses pour Lopes.

Signé Memphis l’organisateur

Pour voir la première opportunité lyonnaise, il fallait attendre la 10e minute et un appel en profondeur de Depay qui voyait sa frappe repoussée par Kamara. Et quelques minutes, sur un schéma similaire, Tino Kadewere profitait d’une erreur du gardien franco-sénégalais pour inscrire son premier but en Ligue 1 (0-1, 12e). Encore prise dans le dos, la défense strasbourgeoise était bien contente de voir un magnifique piqué de Paqueta être refusé pour un hors-jeu (16e). La réaction des Alsaciens est venue à la 21e minute sur un centre mal repris par Koné. Mais les Lyonnais venaient ajouter le but du break après une contre-attaque parfaitement menée par Memphis Depay, auteur d’une offrande à Karl Toko Ekambi (0-2, 26e). Une frappe peu appuyée d’Ahoulou (31e), l’entrée d’Habib Diallo pour un réajustement tactique (36e), une tête de Mitrovic (39e), une occasion pour Ajorque (40e) démontraient la bonne fin de première mi-temps des locaux.

Une domination qui ne s’est cependant pas traduite par un but. Pire encore, Karl Toko Ekambi s’offrait un doublé juste avant la mi-temps après un nouveau bon travail de Depay (0-3, 42e), qui réussissait déjà sa 3e passe décisive du match. Dans ce premier acte très rythmé, on allait encore voir un but : celui d’Habib Diallo, opportuniste sur le coup (1-3, 44e). La deuxième période commençait plus calmement, avec un rythme moins enlevé et un jeu plus haché. Mais les Strasbourgeois, en remettant de l’intensité, étaient dangereux : d’abord avec la tête de Diallo, puis la belle frappe d’Aholou pour réduire la marque (2-3, 55e). A noter également, la rentrée de De Sciglio pour les 20 dernières minutes. Puis les Alsaciens ont eu très chaud alors que Mitrovic et Lala sauvaient sur leur ligne devant Dembélé puis Marcelo (73e). Les derniers assauts des hommes de Thierry Laurey étaient vains et ne pouvaient pas faire évoluer le score. Après ce très bon match de football, les Lyonnais retrouvent la victoire et remontent à la 7e place et laissent leur adversaire dans la zone rouge.

https://content.jwplatform.com/players/MqgwuXr6-YIOLm7Wu.js

Source : Camerounweb.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page